Un forum consacré au célèbre manga d'Akira Toriyama. Venez parler et délirer sur vos personnages préférés. Rejoignez-nous et découvrez un monde DBZ comme jamais vous ne l'auriez imaginé!
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 A la recherche de Trunks.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Hatsuharu
Friend's Chi-Chi


Féminin
Messages : 443
Date d'inscription : 14/04/2009
Localisation : Avec Hemy

MessageSujet: A la recherche de Trunks.   Ven 5 Juin - 9:29

Voilà, je vous poste ma toute première fiction à chapitre que j'ai écrit =)
Cela remonte et j'ai fais des progrès en écriture donc je ne l'aime plus trop mais bon =D !

Donc, lever du rideau !


Chapitre 1 : Cauchemar

Bulma ôta le bras de Vegeta de sa poitrine et se leva, alertée par les cris. Trunks pleurait. Une fois de plus. Une fois de trop. La jeune femme posa son pied sur la moquette et attrapa un peignoir. Elle sortit dans le couloir et marcha lentement jusqu'à la chambre de son fils. Elle ouvrit délicatement la porte, essayant de faire le moins de bruit possible. Elle ne fut pas surprise de découvrir son fils assit dans son lit, les larmes dégoulinants sur ses joues. Il faisait des cauchemars, comme tous les enfants de son âge... Bulma s'approcha et s'agenouilla devant lui. Trunks sauta dans ses bras et se blottit contre elle. Bulma passa une main dans ses cheveux mauve et attendit qu'il se calme.
- Maman, articula le petit à travers ses sanglots. Ils veulent me tuer.
- Mais non mon chéri, ne t'inquiète pas, ce n'est qu'un mauvais rêve, ne t'inquiète pas.
- Il veut me tuer. Maman...
Bulma ne comprenait pas le malaise de son fils. Tout ce qu'elle savait, c'est qu'elle allait passé un sale quart d'heure avec Vegeta si Trunks continuait à faire du bruit.
- Trunks, tu as cinq ans maintenant, tu es un grand garçon. Tous les monstres ne te font plus peur !
Le petit ne répondit rien. Il se détacha de sa mère et essuya ses yeux d'un revers de la main.
- Ce ne sont pas des monstres. Ils sont comme toi, comme nous, humains.
Bulma sentit une boule naître dans sa gorge. Elle borda son fils, lui tendit une peluche et l'embrassa sur le front avant de lui dire :
- Ils ne viendront pas. Je te protégerais toujours.
- Et Papa ?
Bulma resta interdite devant cette question. Vegeta refusait d'admettre que Trunks était son fils.
- Il te protégera aussi, mentit-elle.
Trunks sourit et s'enfonça sous les couvertures, ne laissant que ses cheveux dépassés, sur l'oreiller.
- Bonne nuit Maman.
- Bonne nuit mon ange.
Elle ferma la porte derrière elle et se dirigea vers la salle de bain. Elle ouvrit le robinet et servit un verre d'eau glacé. Chaque nuit, Trunks la réveillait en hurlant et chaque matin, Vegeta lui rejetait la faute sur les épaules. Alors qu'elle allait se resservir un autre verre, une main retint son poignet. Elle se retourna. Vegeta la fixait avec insistance.
- Si tu te lève encore une fois pour aller voir ce maudit gamin, c'est moi qui irais le faire taire ! C'est compris !
Railla-t-il.
Bulma lâcha le verre qui se brisa sur le carrelage. Elle sentit les larmes lui monter aux yeux. Comment osait-il dire ça ? Lui qui était le père de ce maudit gamin, comme il disait ! De sa main libre, Bulma essaya de gifler Vegeta qui esquiva l'attaque ôta sa main du poignet. Il sortit de la salle de bain en grognant, comme à son habitude. Bulma porta sa main à son visage et laissa aller son chagrin. Sa relation avec Vegeta s'était vraiment aggravée depuis que Trunks s'était mis à faire des cauchemars. Elle ramassa lentement les bouts de verre et descendit les jeter à la cuisine avant de s'allonger sur le canapé.
Alors, bercer par le tic-tac de l'horloge, elle finit par sombrer dans le sommeil.


Alors les Muffins, pas trop scandalisées =P ?
Revenir en haut Aller en bas
http://hatsuxbejita.skyrock.com
vegetabulmalovelove
Admin
Admin


Féminin
Messages : 3778
Date d'inscription : 14/04/2009
Localisation : Sur les nuages, avec Veggie ... :D

MessageSujet: Re: A la recherche de Trunks.   Ven 5 Juin - 16:49

Javais pas vu cette fic !!!

Mets vite la suite !! Je veux savoir !!

Veggie est vraiment méchant !! mais jaime beaucoup
Allez chouquette !!! mets la suite

_________________
Parce que chaque vie est un film différent
Parce que la vie de Végéta et Bulma est un film très différent
Parce que vive l'imagination, pour avoir de nouveaux films...

Revenir en haut Aller en bas
Hatsuharu
Friend's Chi-Chi


Féminin
Messages : 443
Date d'inscription : 14/04/2009
Localisation : Avec Hemy

MessageSujet: Re: A la recherche de Trunks.   Ven 5 Juin - 19:06

Ok, ok, je met la suite =P !


Chapitre 2 : Courrier



Bulma se réveilla, la nuque en compote. Dormir sur le canapé, ce n'était pas une très bonne idée. Elle se leva et regarda par l'immense baie vitrée. Le soleil pointait déjà haut dans le ciel et l'horloge indiquait neuf heures. Bulma passa la porte en verre et s'accouda par dessus le balcon. La gravit room était en marche. Vegeta devait s'entrainer. Elle retourna dans la maison et se servit un café. Elle but la boisson brulante en savourant chaque gorgée. Elle aimait sentir le liquide lui réchauffait le palais. Elle posa la tasse sur le comptoir et partit prendre une douche. L'eau glacée sur son corps lui rappela le contacte de la peau du Prince. Il était colérique, méchant mais elle l'aimait tellement. Que pouvait-elle y faire...Elle sortit de la salle de bain, enroulée dans une serviette et se dirigea vers sa chambre. Elle fut bousculer par Trunks qui courait en hurlant, poursuivit par le chien dont la langue trainait sur la moquette. Bulma sourit, amusée. Elle rentra dans sa chambre et s'habilla. Haut noir, pantalon en jean. Pourquoi jouez les grandes dames aujourd'hui, elle n'avait rien de prévu. Alors qu'elle s'apprêtait à rejoindre le salon, elle tomba nez à nez avec Vegeta. Il l'embrassa précipitamment sur les lèvres et continua son chemin jusqu'à la salle de bain. Bulma resta surprise, abasourdie et encore sonnée. Rêvait-elle ? Vegeta l'avait embrassé. Il lui avait accordé un geste d'affection. C'était le premier depuis cinq ans de vie commune. Malgré son absence pendant le reste de la nuit... Elle le regarda jusqu'à se qu'il claque la porte de la salle de bain derrière lui. Bulma lui trouvait encore plus de charme, quand il avait les muscles ruisselants de sueur. Les joues légèrement rosies, elle marcha jusqu'au salon. Trunks lui sauta dans les bras et posa un long baiser sur sa joue. Bulma sentit son dos se courber sous le poids de son fils. Et oui, ça pèse un lourd et un petit Sayen. Elle s'assit dans le canapé et recoiffa d'un revers de la main les cheveux mauves de son enfant. Il sourit. Un sourire des plus chauds.

- Tu as dormi dans le canapé ?

- Oui...

- Tu t'es disputé avec Papa ?

- En quelques sortes... mais ce n'est pas grave.

- Je sais bien, tout à l'heure il t'a embrassé !

Bulma le regarda, les yeux écarquillés. Alors Trunks les avait vus.

- T'es toute rouge Maman !

Bulma baissa les yeux, complètement déstabilisée. Elle répondit d'un maigre sourit mais ce signe suffit à Trunks. Il l'embrassa sur le front et fila dans le couloir.

- Au faite, Grand-Mère a mit le courrier sur la table ! cria-t-il avant de claquer la porte de sa chambre.

Bulma se leva et frotta son dos. A force de portée Trunks, elle allait finir par ne plus pouvoir marcher droit. Elle s'approcha de la table et saisit le courrier. Facture. Facture. Déclaration d'amour. Bulma sourit. C'était la cinquième cette semaine. Elle finit par reposer le courrier, déçue. Elle retourna dans la chambre et s'allongea sur le lit. Elle ferma les yeux et comme une gamine de quatre, se mit à rouler de droite à gauche, les mains dans le dos.

Alors elle sentit du papier sous ses doigts. Elle attrapa la feuille et la scruta. Une lettre. Sur l'enveloppe était écrit : Vegeta Brief. Bulma regarda le filet de lumière qui passait sous la porte de la salle de bain et écouta attentivement. Vegeta était encore sous la douche, elle pouvait lire son courrier sans problème. Elle sourit d'avance. Qui ça pouvait-être ? Une admiratrice ? Sangoku ? Bulma barra tout de suite cette réponse. Sangoku, savoir écrire, il ne fallait pas trop en demander. Elle déchira le haut de l'enveloppe avec son ongle et extirpa la lettre avec la joie d'une adolescente qui vient de piquer le journal intime de sa grande sœur. Mais sa bonne humeur retomba bien vite. Elle sentit l'angoisse se poser sur ses épaules et les larmes perlées au coin des yeux. Alors elle se mit à hurler. Tous les habitants de la Capsule Corporation rappliquèrent. Bunny enroula ses bras autour du cou de sa fille et l'emmena à la cuisine se calmer, accompagné de Mr. Brief. Trunks regarda son père. C'était la première fois qu'il se retrouvait tout seul, en sa présence. Vegeta le toisa de sa haute taille, les yeux rageurs. Le petit pris peur et fila à la suite de ses grands-parents. Vegeta regarda la chambre. Ses yeux s'attardèrent sur le lit. Il attrapa la feuille qui si trouvait. Une lettre et son enveloppe. Vegeta Brief. Il grogna. De quel droit Bulma se permettait de lire son courrier ! Il prit la lettre et commença à la lire. Il ne comprit tout d'abord pas pourquoi les lettres étaient découpés dans un magasine mais au fur et à mesure, un éclair traversa son esprit. Il se contenta de froisser le papier entre ses doigts et de le jeter en boule sur le lit.



Tchiouu <3
Revenir en haut Aller en bas
http://hatsuxbejita.skyrock.com
vegetabulmalovelove
Admin
Admin


Féminin
Messages : 3778
Date d'inscription : 14/04/2009
Localisation : Sur les nuages, avec Veggie ... :D

MessageSujet: Re: A la recherche de Trunks.   Ven 5 Juin - 19:12

Ouaah, mais tu coupes là !!!

Mets vite la suite !! CEst quoi, une lettre de menace ??!!!


Allleeeeez !!!! chouquette

_________________
Parce que chaque vie est un film différent
Parce que la vie de Végéta et Bulma est un film très différent
Parce que vive l'imagination, pour avoir de nouveaux films...

Revenir en haut Aller en bas
Hatsuharu
Friend's Chi-Chi


Féminin
Messages : 443
Date d'inscription : 14/04/2009
Localisation : Avec Hemy

MessageSujet: Re: A la recherche de Trunks.   Ven 5 Juin - 19:37

xD Mais si je te met tous ce soir c'est^pas drôle, tu attendra demain =P !
Revenir en haut Aller en bas
http://hatsuxbejita.skyrock.com
vegetabulmalovelove
Admin
Admin


Féminin
Messages : 3778
Date d'inscription : 14/04/2009
Localisation : Sur les nuages, avec Veggie ... :D

MessageSujet: Re: A la recherche de Trunks.   Ven 5 Juin - 19:41

Ooooooo *prends le revolver et place son doigt sur la gachette*
Ma chouquette !!! pliiiize xD

_________________
Parce que chaque vie est un film différent
Parce que la vie de Végéta et Bulma est un film très différent
Parce que vive l'imagination, pour avoir de nouveaux films...

Revenir en haut Aller en bas
Hatsuharu
Friend's Chi-Chi


Féminin
Messages : 443
Date d'inscription : 14/04/2009
Localisation : Avec Hemy

MessageSujet: Re: A la recherche de Trunks.   Ven 5 Juin - 19:43

Oooook !
Je poste le chapitre 3 ^^


Chapitre 3 : Rendez-vous à la fête foraine.

Après tout, cela ne le regardait pas. Bulma s'accouda par dessus la balustrade. Le vent nocturne faisait voler ses cheveux autour de sa tête dans une auréole bleue. Elle n'arrivait pas à dormir. Elle n'arrivait plus à dormir. Après Trunks, c'était à son tour de faire des cauchemars. Plus horribles les uns que les autres. Depuis l'arrivé de cette lettre. Des mots découpés dans des journaux pour ne pas reconnaitre une écriture. Bulma sentit une larme roulée le long de sa joue. Elle avait peur. Tellement peur. Une main se posa sur son épaule et, en un sursaut, elle se retourna. Vegeta la regardait. Bulma n'arrivait pas à traduire ces gestes. Décrypter ses regards et le ton de sa voix. Un moment, il était à deux doigts de la tuer, un autre il s'inquiétait pour elle. Ses pensées s'emmêlaient. Elle ne savait plus du tout où elle en était. Et puis ces mots. Toujours les mêmes qui revenaient se coller dans son esprit. Bulma plongea ses yeux dans ceux du Sayen. A la lumière de la lune, il semblait encore plus arrogant et fier. Bulma détourna la tête, silencieuse. Vegeta retourna dans la chambre sans un mot lui non plus. Bulma enfouit son visage entre ses mains. Elle fuyait le monde dans lequel elle avait vécu jusqu'à maintenant. Jusqu'à cette lettre. Bulma la connaissait par cœur. Mots, lettres, consonnes, syllabes. La ponctuation, l'ordre des phrases. Tout.
Bulma eut un haut le cœur en y repensant et, sentant ses jambes défaillir, retourna dans le lit. Vegeta s'était rendormi immédiatement. Elle ramena ses genoux contre sa poitrine et attendit que le matin se lève.
Vegeta
On sait tes points faibles
On sait tout sur toi
On veut notre revanche
Tu nous as gagné une fois
Mais se sera la dernière
Il payera à ta place
On va te détruire
Ta vie et toi.
An-O-nymes




Le soleil perça derrière les volets. Bulma se réveilla et se sentit seule dans son lit. Vegeta était déjà partit s'entrainer. Elle soupira. Elle s'était endormit, sans le vouloir, dans un sommeil sans rêve. Alors qu'elle s'étirait de tout son long, Trunks rentra dans la chambre, une tasse à la main, un immense sourire agrafé sur son visage.
- Tiens Maman, c'est Grand-Mère qui l'a fait pour toi.
Le petit monta sur le lit et embrassa sa mère sur la joue. Il tendit la tasse de café à Bulma qui la prit en lui rendant son sourire.
- Tu n'as pas fait de cauchemar cette nuit, mon ange.
- Non.
- C'est bien, répondit Bulma en portant la boisson à ses lèvres.
Elle sentait le regard de Trunks sur elle. Ce regard qui faisait quand on lui avait promis quelque chose.
- Qu'est ce que tu as Trunks ?
- Maman ! On doit aller à la fête foraine avec Chichi ! Il y aura Sangoten ! T'as promis !
Bulma se tapa sur le front. C'est vrai. Elle s'était fixé rendez-vous avec Chichi et ses fils à la fête.
- D'accord, on y va. Je vais me préparer.
Trunks sourit et posa un long baiser sur la joue de sa mère et partit en hurlant de joie.
- Je vais voir Sangoten, je vais voir Sangohan !
Bulma espéra au plus profond d'elle que Vegeta n'entende pas son fils hurler les prénoms des enfants de Sangoku. Elle rentra dans la salle de bain et actionna le mode jet d'eau de la douche. Elle enfila une chemise noire et un pantalon en quatrième vitesse. Trunks commençait vraiment à s'impatienter vu le bruit qu'il faisait dans le couloir. Elle attrapa son sac à main et quand elle fut dehors, actionna la capsule. Trunks sauta dedans un poussant un cri de joie. Il tapait des pieds sur la banquette. Personne n'aurait réussit à calmer sa bonne humeur. Bulma ouvrit le contact et ils partirent tous les deux à la fête. Arrivée sur place, Bulma rangea la capsule et sourit en apercevant son amie. Le bruit et les éclats de joie retentissaient. Bulma oublia tous ses problèmes et sa bonne humeur se joint à celle des enfants.
Alors que la millième fois, Trunks montait dans les montagnes russes et que Bulma sentait son cœur s'arrêter sous la peur, un tambour résonna.
Le spectacle allait commencer.



Zou, dernier chapitre xD !
Revenir en haut Aller en bas
http://hatsuxbejita.skyrock.com
vegetabulmalovelove
Admin
Admin


Féminin
Messages : 3778
Date d'inscription : 14/04/2009
Localisation : Sur les nuages, avec Veggie ... :D

MessageSujet: Re: A la recherche de Trunks.   Ven 5 Juin - 19:48

dernier seul.. bon, daccord

Trop trop bien, mais pourquoi Veggie est si dur ?? il lembrasse presque pas, ne lui adresse pas la parole ... bouhou mechant Veggie !

_________________
Parce que chaque vie est un film différent
Parce que la vie de Végéta et Bulma est un film très différent
Parce que vive l'imagination, pour avoir de nouveaux films...

Revenir en haut Aller en bas
Hatsuharu
Friend's Chi-Chi


Féminin
Messages : 443
Date d'inscription : 14/04/2009
Localisation : Avec Hemy

MessageSujet: Re: A la recherche de Trunks.   Sam 6 Juin - 18:30

Allez; un chapitre pour ma Claire =P !


Chapitre 4 : Feu d’artifice



Trunks descendit en courant de l'attraction et attrapa la main de Bulma pour la trainer jusqu’aux gradins. De son côté, Chichi avait décidé de rentrer chez elle, elle sentait que Sangoten était fatigué. Ils s'étaient dit au revoir d'un geste de la main et étaient partit, Sangoten dans les bras de son grand-frère. Trunks était heureux. Il ne demandait plus pourquoi son père n'était jamais avec eux, qui était d'habitude, sa seule et unique question. Non, là, il tapait du pied sur les gradins de bois, rigolait devant tous les animaux qui passaient sur la piste de sable. Bulma souriait aussi, oubliant tous ce qui la tracassait. Les numéros du spectacle lui plaisaient et son fils était le garçon le plus heureux du monde. C'était tout ce qu'il comptait. Quand le spectacle fut fini et qu'ils sortirent du chapiteau, la nuit était tombée. Trunks fredonnait la mélodie que l'orchestre avait joué durant tous les numéros et imitait, racontait, mimait tous les animaux les uns après les autres. Alors qu'il était en plein rugissement pour faire elle même bruit que le lion, il se stoppa net. Son regard se tourna vers la gauche et il lança un immense sourire à sa mère. Un stand de Barbapapa.

- Petit Gourmand !

Trunks rigola. Bulma sortit son porte monnaie de son sac. Elle acheta la sucrerie à son fils qui la dévora avec appétit et délice, s'en mettant même dans les cheveux. Bulma éclata de rire à la vision de son enfant dans cet état. Elle le prit par la main et l'emmena aux toilettes pour le débarbouiller. Elle l'installa à côté du lavabo et lui lava la bouche. Trunks aimait que sa mère s'occupe de lui comme ça. Pour lui, ça comblait un manque. Ce manque imminent qui trônait au fond de son cœur. Ce manque... Cette personne qui était à ses côtés tout le temps mais qui l'ignorait. Ce père dont il rêvait depuis toujours. Un père qui le prendrait dans ses bras, l'embrasserait, jouerait avec lui. Et non qui s'entrainerait toute la journée dans une minuscule salle seulement parce que la gravitation peut y être augmenté. Trunks respira le parfum de sa mère. Ce parfum qui le consumait intérieurement. Qui le réchauffait. Ce parfum qui était toujours là les nuits où il rêvait de cet homme. Cet homme monstrueux dont le seul rire glaçait son sang... Trunks se demanda alors si son père avait un parfum. Un parfum qui lui correspondait. Qui collait à son caractère. Comme sa mère.

Quand Bulma eut finit de la débarbouiller, il sauta sur ses pieds et attrapa la main de sa mère. A peine furent-ils sortis des toilettes qu'un énorme bruit ce fit entendre et des lumières rouges filèrent dans le ciel.

- Waouh ! Un feu d'artifice, s'exclama Trunks en commençant à courir.

Il partit se fondre dans la foule. Bulma lui hurlait de rester auprès d'elle. Alors elle se mit à courir, l'angoisse brulant dans ses entrailles. Les mots revenaient en boucle dans sa tête : Il payera à ta place. Elle hurlait le prénom de son fils. Bousculait tous le monde en criant des "Trunks" désespérés. Alors elle le vit, il discutait avec un homme. Elle ne le connaissait pas. Il payera à ta place. Elle hurla mais son appel fut englobé par le feu final. Alors, comme si le ciel était programmé, la pluie se mit à tomber. Tous les visiteurs partirent se cacher. Bulma, à contre sens de la foule, fut renversée mainte fois mais, les larmes aux yeux et le mascara dégoulinant le long de ses joues, elle continuait son ascension. Elle était arrivée. Elle posa une main protectrice sur l'épaule de son fils qui se retourna. La peur qui le figeait sur place se lisait dans ses yeux. Bulma le prit par la main et commença à partir mais un coup résonna derrière sa tête. Elle s'écrasa sur le sol, une douleur lancinante dans le crâne. Elle porta ses mains sur ses cheveux et constata qu'ils étaient maculés de sang. Elle n'arrivait plus à bouger, impuissante. Elle sentait les larmes roulées le long de ses yeux et une flaque se formée autour d'elle comme pour colorer le bitume grisâtre d'une teinte rouge. Elle entendit les hurlements de Trunks. Elle entendit tous ses appels aux secours. Ses " Maman ! " remplis de désespoir. Il payera à ta place. Soudainement, le petit se tut et un mouchoir tomba sur le sol. Chloroforme. Bulma regarda les ravisseurs partirent. Trunks, drogué, semblait endormi sur l'épaule d'un des hommes. Il payera à ta place. Bulma essaya de hurler mais ses mots se répercutèrent dans sa gorge. Les lettres s'éparpillaient entre ses lèvres à demi close par l'inconscience. Elle n'arrivait plus à articuler et sa vision s'obscurcit.

Les ravisseurs ne se tournèrent pas vers ce corps inanimé et mourant, gelé par la pluie.

Sa tête tomba lourdement sur le goudron mouillé.

Il payera à ta place





Alours mon Chou, contente ==) ?
Revenir en haut Aller en bas
http://hatsuxbejita.skyrock.com
vegetabulmalovelove
Admin
Admin


Féminin
Messages : 3778
Date d'inscription : 14/04/2009
Localisation : Sur les nuages, avec Veggie ... :D

MessageSujet: Re: A la recherche de Trunks.   Sam 6 Juin - 21:33

Ouah !!! Non, cest quoi ce binz !!!
Bulma laissée pour morte et le pauvre Trunks qui se fait enlever !!
Végéta doit aller à sa recherche !! Il doit le sauver !!
Vite une autre suite mon chou ! cest trop affreux de couper là !! *Sadique ....*

_________________
Parce que chaque vie est un film différent
Parce que la vie de Végéta et Bulma est un film très différent
Parce que vive l'imagination, pour avoir de nouveaux films...

Revenir en haut Aller en bas
Hatsuharu
Friend's Chi-Chi


Féminin
Messages : 443
Date d'inscription : 14/04/2009
Localisation : Avec Hemy

MessageSujet: Re: A la recherche de Trunks.   Dim 7 Juin - 9:57

ook ! je met la suite =P !


Chapitre 5 : La réalité, malheureuse réalité.



Bulma ouvrit les yeux et regretta son geste bien vite. La lumière fulgurante du jour l’aveugla. Elle jeta un regard vers son réveil. Midi. Dehors le soleil brillait avec intensité et aucun nuage ne se perdait dans le ciel, comme s’il n’avait jamais plut. Bulma sourit. Ce n’était qu’un cauchemar. Rien qu’un cauchemar. Depuis le début elle rêvait. Elle sauta du lit. A peine ses pieds effleurèrent la moquette, ses jambes s’écroulèrent. Bulma se releva tant bien que mal. Elle voulait voir Trunks. Elle voulait le serrer dans ses bras. L’embrasser et lui murmurer des « Je t’aime » au creux de l’oreille. Elle sortit de la chambre et fut surprise par le bruit tumultueux qui venait de l’étage inférieur. Sa mère et son père devait avoir des invités. Elle marcha à pas lents dans le couloir et, arrivée devant la chambre de son enfant, inspira profondément. Elle savait que ce n’était qu’un cauchemar mais au fond d’elle, la peur soufflait sur son âme. Elle sentait la crainte se lover dans ses entrailles et l’angoisse recouvrir ses épaules nues. Avec courage, elle appuya sur la poignée. Elle entendit le déclic du verrou. Elle poussa la porte lentement, le plus doucement qu’elle put. Elle passa la tête par l’entrebâillement de la porte.

- Trunks ? Mon ange ? Tu es là ?

Le silence répondit à la jeune femme. Alors elle perdit sa patience, son courage. Elle se rua vers le petit lit qui d’habitude, hébergeait son fils. Vide et froid, comme si quelqu’un n’avait pas dormit dedans depuis plusieurs jours. La chambre était impeccablement rangée. Pourtant Trunks était si désordre. Cette chambre qui d’habitude renfermait les éclats de voix joyeux d’un petit garçon de cinq ans transpirait un air morbide, sombre. Bulma referma la porte derrière elle, le cœur au bord de la gorge. Elle courût jusqu’à la salle de bain et vomit. L’angoisse pesait sur elle. C’était beaucoup plus fort qu’elle. Quelqu’un arriva derrière elle et lui tendit une serviette.

- Bulma. Retourne te coucher !

Vegeta. Le son de cette voix si familière, si sèche et cassante mais pourtant si douce et tendre fit monter mes larmes aux yeux de la jeune femme. Elle se retourna. Il s’approcha d’elle et essaya de la prendre dans ses bras mais elle refusa de bouger.

- Où est Trunks ? murmura-t-elle

Il ne répondit pas. Il ne détourna pas le regard. Il s’accroupit en face d’elle et enleva les perles salées qui coulaient sur les joues de sa femme avec ses doigts.

- Où est mon enfant, Vegeta ? Où est-il ? répéta-t-elle.

Vegeta ne répondit rien. Bulma porta ses mains à sa tête et hurla. Elle ferma les yeux jusqu’à en avoir mal, jusqu’à ce qu’elle sente ses paupières gémir. Elle se tourna vers le grand miroir et resta stupéfaite. Elle avait les allures d’un cadavre. Les joues aussi pâles que de la porcelaine, les cheveux sales, les traces de larmes luisant sous les pommettes. Un bandage entourait sa tête. Un bandage propre, blanc. Bulma le détacha et serra les dents. Du sang suintait par une plaie entrouverte.

- Bulma, tes points ont cassés ! Il faut t’emmener à l’hôpital ! s’exclama Vegeta.

Bulma le regarda droit dans les yeux et enleva le sang qui coulait à l’aide de sa main, laissant un filet rougeâtre sur ses doigts.

- Pourquoi tu t’inquiètes ! Pourquoi maintenant ! Inquiète toi plutôt pour ton fils ! hurla-t-elle. Non, tu es bien trop orgueilleux pour ça ! C’est vrai que tu es le Prince des Sayens ! Tu n’as pas d’enfants ! Tu es né pour combattre. Pourquoi tu t’inquiète ! Retourna dans ta salle de gravitation te tuer à l’entrainement ! Tourne le dos à ta vie si c’est ça que tu veux ! Pars sur une autre planète ! Ou encore va tuer Sangoku, tu seras peut-être plus disponible pour retrouver ton enfant, ton fils après !

Vegeta maintenait son regard ferme. Bulma essuya ses larmes, mêlant ainsi la couleur pourpre de ses doigts à son visage cadavérique. Ses cris avaient dut être véritablement sonores. Bunny et Mr. Brief arrivèrent suivit par une foule de journaliste. Les uns hurlant des questions, les autres photographiant tout ce qui se passait. Devant ce vacarme abrutissant, Vegeta s’énerva. Ses cheveux changèrent pour devenir blonds et ses yeux, azur. Il prit Bulma dans ses bras et fit reculer les flashs et les micros. Le silence s’établit. Bunny trottinait à côté du Sayen.

- Vegeta, où l’emmènes-tu !

- A l’hôpital. Ses points ont sautés.

Bunny ouvrit des yeux ronds et se mordit l’intérieur des joues pour ne pas hurler en remarquant le sang qui s’écoulait sur le bras du Prince sui soutenait la tête de sa fille. Vegeta descendit les escaliers, et, avant de s’envoler, jeta un dernier regard à Bunny.

- A mon retour, je veux qu’ils soient tous partis, ordonna-t-il en désignant les journalistes.

Il claque la porte derrière lui et s’envola vers l’hôpital. Au creux de ses bras, plaqué contre son torse, Bulma pleurait. Elle pleurait en murmurant ce prénom. Le prénom de cet enfant. Celui qu’il n’avait jamais accepté.

- Trunks, dit-il en serrant les dents.

Bulma le regarda. Une étincelle venait de s’allumer au fond de ses yeux. Une étincelle, qui depuis, cinq ans, n’était jamais apparut.

Vegeta lui sourit.





Voilààà =P !
Revenir en haut Aller en bas
http://hatsuxbejita.skyrock.com
vegetabulmalovelove
Admin
Admin


Féminin
Messages : 3778
Date d'inscription : 14/04/2009
Localisation : Sur les nuages, avec Veggie ... :D

MessageSujet: Re: A la recherche de Trunks.   Dim 7 Juin - 10:05

Ouaah, allez Veggie !!! Va le sauver ton ptit Trunks !!!

Jadore ma chouquette !! Cest trop trop bien ! Et Veggie est plus gentil =D

Une autre !!

_________________
Parce que chaque vie est un film différent
Parce que la vie de Végéta et Bulma est un film très différent
Parce que vive l'imagination, pour avoir de nouveaux films...

Revenir en haut Aller en bas
Hatsuharu
Friend's Chi-Chi


Féminin
Messages : 443
Date d'inscription : 14/04/2009
Localisation : Avec Hemy

MessageSujet: Re: A la recherche de Trunks.   Mer 24 Juin - 12:18

Chapitre 6 : Une si belle preuve



Bulma était allongée sur son lit. Depuis son retour de l’hôpital, elle n’avait pas bougé. Elle gardait continuellement, la tête sous son oreiller, en proie à des cauchemars. Elle voyait Trunks, baignant dans une mare rouge, hurlant à travers ses larmes. Elle se réveillait alors, couverte de sueur en criant. Toujours le même mot. Le seul qu’elle disait depuis son réveil. Depuis son retour fracassant à la réalité. Bulma essuya ses yeux et le rire de son fils disparu résonna dans son esprit. Elle en eut un haut le cœur. Les yeux dans le brouillard, elle avait du mal à se rendre compte. Il avait disparu. Reviendrait-il ? Elle ne le savait pas. Dans sa tête, tout tournait autour de l’ignorance. Bulma s’assit au bord du lit et laissa son chagrin s’enfuir. Ses larmes éclataient sur la moquette dans des sons irréguliers, plus ou moins sombres. Elle se vidait de sa vie en pleurant cet être cher envolé comme, quelques heures avant elle s’était vidée de son sang. Sa vie s’écoulait entre ses doigts. Elle glissait le long de ses phalanges et percutait le sol en gémissant avant de disparaître. Sans un bruit. Sans une trace.

- Comme une bulle, pensa Bulma.

Alors les sanglots la secouèrent. Des bulles. Transparentes, parfumées. Comme celle que faisait Trunks. Son enfant. Comme il les faisait, les yeux clos et le sourire gravé sur son éternel visage. Son visage d’ange. Ses appels joyeux. Ses « Maman » débordant d’amour et de malice. Bulma n’en pouvait plus. Elle ne supportait plus ce manque qui la foudroyait de l’intérieur. Qui la brulait. La consumait à petits feux. La consumait jusqu’à sa mort, jusqu’à son silence. Elle s’approcha maladroitement de la fenêtre. La Gravit Room était éteinte. Vegeta ne s’entrainait pas. Il devait être entrain de discuter avec Bunny. Ou sous la douche. Bulma opta pour la seconde proposition. Elle connaissait Vegeta par cœur. Elle savait qu’il noyait son mal être dans les eaux brulantes, à travers la buée. Bulma marcha à petits pas. Lentement. Comme si elle était en apesanteur. Le temps avalait ses mouvements, les rendait légers et fragiles. Fragile comme un enfant. Bulma réprima ses pleurs et sortit de la chambre. La sensation de la moquette sous ses pieds lui faisait peu à peu oublier celle du bandage qui entravait sa tête. Elle se dirigeait vers la chambre de Trunks. Elle appuya sur la poignée et attendit que le bruit familier du verrou résonne. Elle entra dans la chambre et s’assit sur le lit. Ses doigts effilés attrapèrent une peluche. Elle la serra contre sa poitrine. Peu à peu, elle sentit le sommeil l’emmener. Il la serrait dans ses bras, d’un amour presque paternel et silencieux. Il la réconfortait, lui faisait oublier ses tracas dans ce bain de repos. Bulma ferma les yeux et peu à peu, les contours d’un rêve se dessinèrent dans son esprit. Trunks lui souriait. Il tenait devant lui sa main tendue, désignant le brouillard où la silhouette méconnaissable d’une personne se sculptait. Comme à travers des nuages.

- Tu peux lui faire confiance Maman. Il est toujours là. Depuis la nuit des temps. dit Trunks, la voix paisible.

- Mais qui est-ce ? demanda Bulma, complètement perdue.

Trunks ne répondit pas. Il éclata de rire et jeta un regard rempli de complicité à sa mère. Il commença à courir et lentement, s’enfonça dans le brouillard. La silhouette de fumée se baissa et accueillit celle de Trunks dans ses bras

- Je t’aime Maman.

Et tout disparu. Tout fut happé. Bulma resta seule, au milieu de ce monde gris et glacial.

- Trunks ! Attends ! Trunks ! Ne pars pas une seconde fois !

La voix étranglée par les pleurs, Bulma commença à courir dans ce vide matériel. Dans ce néant. Ses larmes flottaient autour de son visage, comme des bulles colorées. Elle s’écroula.

- Ne me laisse pas une seconde fois… Je t’en supplie…

Bulma sentit qu’on l’enlaçait. Quelqu’un s’était collé contre sa peau derrière elle et posait sa bouche contre sa nuque, dans son cou. Des baisers amoureux. Bulma ferma les yeux et sentit ses lèvres brulantes contre ses joues, avalé ses larmes, voler son chagrin. Elle décida de dévisager cet inconnu si rassurant. Elle se tourna vers lui et instinctivement, un sourire se grava sur ses lèvres.

- C’est toi… dit-elle en sentant les doigts de l’inconnu s’emmêler dans ses cheveux.

Bulma sentit qu’on la secouait et se décida à ouvrir les yeux. Bunny, une main sur son front, essayait de la sortir de sa rêverie. Bulma s’étira et se leva. Alors un souvenir direct. Une seule vision. Son rêve revint lui entraver la gorge. Trunks, cette silhouette, ce vide, ce brouillard et cet inconnu qui la rassurait, lui confiant cet amour sans un mot. Les larmes roulaient sur ses joues marquées par le drap. Bunny la serra dans ses bras, essayant d’étouffer ce malaise qui assaillait sa fille, la torturait. Elle prit Bulma par la main et cette dernière se laissa glissée, comprenant qu’à la minute même, elle était dépendante de cette mère si attentionnée. Bunny l’entraina dans la salle de bain où elle fit couler l’eau chaude dans la baignoire tout en parlant à sa fille. Bulma ne comprenait pas ces mots. Elle n’arrivait pas à traduire ces bribes de sons. Bunny la laissa seule après que le bain soit près. Bulma se déshabilla et rentra dans l’eau chaude. L’odeur de la mousse lui fit du bien. Elle se laissa aller dans ce bien être familier, fredonnant une mélodie entre ses lèvres. Et tout dérapa. Le vide naquit dans son cœur et de nouveau, le chagrin la hanta. Sans Trunks, plus de sourire, plus d’amour, plus d’étreintes et de joie. Sans Trunks. Plus rien… Bulma ferma les yeux. Et si il était arrivé quelque chose de grave à son enfant, son petit garçon, ce bébé sortant enfin de sa coquille. Bulma laissa glisser sa tête sous l’eau. Elle avait l’impression d’être un pantin désarticulé, démembré, vidé de tous sentiments. Lui aurait-on volé son cœur ? Ou bien une partie de sa vie… Elle aurait voulut que sa douleur cesse, qu’elle serre enfin son Trunks dans ses bras. Que l’ange qui avait débarqué de sa vie pour se faire enlever revienne. Qu’il revienne veiller sur ses nuits comme elle avait veillé sur les siennes. Que son petit rentre à la maison. C’était tout. Sa seule prière. Son seul souhait. Son seul rêve. Alors Bulma ouvrit els yeux et sentit que l’air commençait à lui manquer, mais à quoi bon… Alors qu’elle pensait voir le contour de la vie pour la dernière fois, une main attrapa son poignet l’extirpa violement de l’eau.

- Tu es folle ! Je ne peux pas te laisser deux minutes !

Bulma regarda celui qui venait d’empêcher son repos éternel. Vegeta. Comme toujours et pour toujours. Il la ramena contre lui et la serra dans ses bras, la plaquant contre son torse. Il respira son cou et passa une main dans ses cheveux mouillés.

- Idiote.

Bulma pleura une nouvelle fois. Il ôta les larmes qui souillaient son beau visage avec ses lèvres.

- Ne pleure pas… Tu n’y peux rien…

- Mais… Trunks… Qui va le sauver ?

Vegeta pinça les lèvres.

- Moi…

- Tu promets ?

- Promis… dit-il dans un murmure.

Dans le cœur de Bulma, l’orage s’atténua pour laissa s’échapper un rayon de l’astre vital. Le soleil. Le seul. L’unique. Comme le rire d’un enfant…





Je vais te mettre la suite quand même <3

x)
Revenir en haut Aller en bas
http://hatsuxbejita.skyrock.com
vegetabulmalovelove
Admin
Admin


Féminin
Messages : 3778
Date d'inscription : 14/04/2009
Localisation : Sur les nuages, avec Veggie ... :D

MessageSujet: Re: A la recherche de Trunks.   Mer 24 Juin - 14:53

enfin cette suiiiite ma choute <3

Bouh, ouh, lest où Trunkiiiiie !!

Me fais pas poiroter autant nan mais !!
Veggie est super chou, il va sauver son fils, alors là !!! sil était en face de moi
=D Choqué .................;; snifeuh
jtmmmm Veggiiiiiie

_________________
Parce que chaque vie est un film différent
Parce que la vie de Végéta et Bulma est un film très différent
Parce que vive l'imagination, pour avoir de nouveaux films...

Revenir en haut Aller en bas
Alicia
Guerrier(ère) Expérimenté(e)


Féminin
Messages : 2678
Date d'inscription : 21/06/2009
Localisation : Tu trouverai ma planque, si je te le dit !! XD

MessageSujet: Re: A la recherche de Trunks.   Mar 7 Juil - 13:17

Je l'a déjà lu sur SL !! Elle est très bien cette fic !!!
Mets la suite !! Allez veggie, va sauver ton fils !!
Revenir en haut Aller en bas
http://pan189.skyrock.com/profil/
Hatsuharu
Friend's Chi-Chi


Féminin
Messages : 443
Date d'inscription : 14/04/2009
Localisation : Avec Hemy

MessageSujet: Re: A la recherche de Trunks.   Jeu 9 Juil - 19:05

Je vous poste la suite =)


Chapitre 7 : Flash info



Bulma s’enfonça sous les couvertures, épuisée. Elle ne faisait plus rien de ses journées mais depuis la disparition de Trunks, tout la fatiguait. Elle ne mangeait même plus. Elle refusait. Son Trunks mangeait-il lui ? Peut-être pas. Non, elle refusait de gouter à la nourriture sans avoir la certitude que son enfant était bien nourri. Elle ferma les yeux et émit un dernier souhait avant d’éteindre la lumière. Quand elle fut dans le noir, Bulma tendit l’oreille. Elle voulait écouter tous les bruits qui résonnaient dans la maison. Peut-être finirait-elle par entendre les pleurs de son petit. Le silence lui pesait. Elle se retint de hurler pour ne pas l’obliger à se taire. Elle le détestait lui, sa tranquillité et son ton si doux. Elle le haïssait. Quand Trunks était là, il n’habitait pas ici, cet ennemi invisible. Quand Trunks était là, la Capsule Corp. était toujours débordante d’éclat de rire et de voix joyeuse. Bulma soupira et maudit le silence du plus profond de son cœur arraché. Un cri retentit à l’étage inférieur. Un cri qui ressemblait vaguement à un « Mais pourquoi moi ? ». Bulma se moquait de la provenance de cette indignation. Elle se moquait de tout. L’après-midi même, elle avait essayé de mettre fin à sa vie qui depuis quelques temps, était morbide et glacée. Elle avait essayé de mourir dans les eaux brulantes. Si seulement Vegeta n’était pas venu… Elle soupira. Si à la minute même, un meurtrier était rentré dans sa chambre pour la tuer, et lui aurait tendu la poitrine. Elle lui aurait offert ce cœur décharné et sanguinolent en lui disant :

- Achève-moi. Je souffre trop.

Comme si son imagination venait dans le monde réel, quelqu’un rentra dans la chambre quand elle fut finit de prononcer sa phrase. Seulement ce n’était pas un meurtrier. C’était Vegeta. Il s’approchait d’elle et Bulma écarquilla ses yeux encore aveuglés en remarquant le plateau qu’il tenait entre ses mains. Instinctivement elle lui tourna le dos. Elle le détestait. Il l’avait empêché de se noyer. Et qui lui avait demandé ? Surement pas elle, en tous cas. Juste au moment où elle sentait les doigts osseux de la Faucheuse effleurer sa joue en lui murmurant

- Pauvre petit être abandonné… Viens…

Juste au moment où elle sentait ses poumons explosées. Juste au moment où elle avait l’intention de s’envoler. Ailleurs. Loin de ce manque. Loin de cette disparition. Loin de toute cette souffrance. Vegeta posa le plateau sur le lit et s’assit à côté de Bulma. Elle fit les gros yeux quand elle aperçut le contenu. C’était le repas de tout à l’heure que Bulma avait refusé de manger. Alors qu’elle allait courir jusqu’à la salle de bain pour s’y enfermer, Vegeta l’attrapa par le bras et la tira vers lui.

- Ta mère m’a obligé à te faire manger alors tu va manger compris !

- Hors de question ! articula-t-elle en plongeant son regard dans celui de Vegeta. Et en plus je n’ai pas faim.

- Bulma, depuis trois jours tu dis que tu n’as pas faim ! Et je me fiche de savoir si tu as faim ou pas ! Tu viens ici manger ! Cet un ordre !

Bulma s’assit par terre, et lui tourna le dos comme l’aurait fait une enfant de quatre ans qui refusait de jouer à un jeu. Vegeta vit rouge. Il tira Bulma vers lui et malgré ses protestations, l’assit sur le lit et faisait en sorte qu’elle ne se relève pas en lui tenant fermement les bras à l’aide de sa main gauche.

- Je ne mangerais pas ! hurla-t-elle avant qu’il ne la bâillonne avec sa main libre.

- Tu va te taire oui ! Puis que tu t’obstine, je vais mettre la chaine gastronomique et on verra bien après, si tu n’as plus faim.

Il ôta la main de devant la bouche de Bulma et alluma la télévision. Deux cuisiniers aux tabliers sales à en pleurer était entrain de vider un canard. Bulma supplia Vegeta des yeux d’éteindre ce massacre car dans la seconde suivante, il l’avait de nouveau empêché de parler.

- Tu as faim maintenant ? demanda-t-il en enlevant le bâillon improvisé

- Je crois plutôt que je vais vomir…

Vegeta fit les gros yeux, surpris de cette réponse. Il baissa le son de la télé et ramena le plateau vers eux.

- Mange ! ordonna-t-il d’un air agressif

- Pas envie ! répliqua-t-elle sur le même ton

- Je ne vais pas quand même te faire manger !

Bulma ne répondit pas. Elle sourit. Vegeta porta les mains à son front et se massa les tempes, blasé.

- Tu n’es qu’une gamine ma parole, dit-il en attrapant la fourchette débordante de nourriture, allé, ouvre la bouche.

Bulma ne put s’empêcher d’éclater de rire. Elle tourna la tête. Vegeta leva les yeux au ciel et ramena Bulma contre lui. Elle ne dit plus rien. Elle approcha son visage de celui du Sayen et posa ses lèvres sur les siennes. Vegeta passa ses mains dans son dos et ferma les yeux. A la minute même, il arracha tout l’orgueil de son cœur pour le fixer sur une seule et même personne. Sur cette terrienne qui l’avait apprivoisé et qui maintenant l’aimait. Il était dépendant d’elle. Il l’aimait… Alors que Bulma passait ses mains derrière sa nuque, la porte de la chambre s’ouvrit dans un grand fracas sur Bunny.

- Alors Vegeta, tu as réussi à la faire man…

Elle resta stupéfaite. Le jeune homme avait un drôle de façon de nourrir sa fille. Elle rougit et ferma la porte derrière.

- Je vous laisse, dit-elle en quittant la chambre après avoir adresser un regard aux deux amants qui s’étaient arrêté dans leur étreinte.

Bulma rougit, gênée. A la minute même, elle aurait bien voulut étrangler sa mère si frivole et si souriante. Elle posa les mains sur le lit et sans faire attention, monta le son de la télévision qui se mit à hurler :

- FLASH INFO ! A LA MINUTE MEME, UN TEMOIN NOUS A SIGNALER LA PRESENCE DE DEUX HOMMES DANS UN HANGAR ABANDONNE A DEUX KILOMETRES DE SATAN-CITY ! L’HYPOTHESE DE LEUR IDENTITE SE TOURNE VERS L’ENLEVEMENT RECENT DU PETIT TRUNKS BRIEF ! LA SITUATION A ETE PRISE EN CHARGE ET LES FORCES DE POLICE SE SONT IMMEDIATEMENT MIS AU …

Bulma n’écouta pas plus. Elle courût vers son étagère et prit des baskets qu’elle enfila en quatrième vitesse. Elle quitta la chambre et la maison. Elle ouvrit une capsule qui se changea en hélicoptère et partit dans la direction indiquée sans faire attention à Vegeta qui avait sauté par la fenêtre et volait déjà vers ce fils inconnu. Ce lui dont il avait ignoré la naissance et la croissance.

Il avait promis.





J'espère que ça vous plais toujours =)

Bisous <3
Revenir en haut Aller en bas
http://hatsuxbejita.skyrock.com
vegetabulmalovelove
Admin
Admin


Féminin
Messages : 3778
Date d'inscription : 14/04/2009
Localisation : Sur les nuages, avec Veggie ... :D

MessageSujet: Re: A la recherche de Trunks.   Jeu 9 Juil - 19:35

Trop trop trop bien !
le passage où Végéta doit faire manger Bulma, c'est fort !! et finalement elle tombe dans ses bras !
Piouf, chanceuse !

et la fin, enfin un espoir !! Végéta qui vole pour sauver son fils !
franchement, trop beau !

j'aime ma n'Hatsu ! continue!

=D

_________________
Parce que chaque vie est un film différent
Parce que la vie de Végéta et Bulma est un film très différent
Parce que vive l'imagination, pour avoir de nouveaux films...

Revenir en haut Aller en bas
Alicia
Guerrier(ère) Expérimenté(e)


Féminin
Messages : 2678
Date d'inscription : 21/06/2009
Localisation : Tu trouverai ma planque, si je te le dit !! XD

MessageSujet: Re: A la recherche de Trunks.   Ven 10 Juil - 10:55

XD !!! xD Végéta qui force Bulma a manger !!
C'est fort ça !!
Continue, c'est très bien !!
Revenir en haut Aller en bas
http://pan189.skyrock.com/profil/
Hatsuharu
Friend's Chi-Chi


Féminin
Messages : 443
Date d'inscription : 14/04/2009
Localisation : Avec Hemy

MessageSujet: Re: A la recherche de Trunks.   Ven 10 Juil - 12:36

Chapitre 8 : Au fond de ses yeux.



Vegeta volait le plus vite qu’il pouvait. Il avait du temps à rattraper. Ce temps qui avait filé d’entre ses doigts. Ce temps qu’il n’avait pas passé avec ce fils. Trunks… Il n’avait jamais parlé à cet enfant qui se révélait être le sien, il ne lui avait jamais prêté une quelconque attention, jamais un sourire, ni un appel. Et pourtant au fond de lui, ce petit lui manquait. La maison était vide. La femme qu’il aimait aussi. Il refusait de la voir mourir de seconde en seconde. Est-ce que l’amour pouvait se donner ? Peut-être que Bulma lui avait confié cette chandelle au fond de son cœur. Elle lui avait offert un morceau de cet amour pour qu’il la donne à Trunks. En vrai père. Alors que peu à peu, il sentait ses pensées l’étouffer, il se rendit compte qu’il venait de dépasser un vieux bâtiment. Il retourna en arrière et se posa. Le bruit des pales d’un hélicoptère retentit derrière lui. Bulma venait de se poser. Elle descendit de l’appareil et courut vers le hangar. Un officier de police l’arrêta en l’attrapant par les épaules. Bulma sentit la peur monté en elle. Les larmes roulaient sur ses joues. Son ange. Il était là si près d’elle…

- Mais mon fils est dedans ! hurla-t-elle, remplie de désespoir

- Les ordres sont les ordres, personne ne rentre. Je suis navré.

Bulma se dégagea du policier et partit en courant vers le hangar, la haine et la rage se mélangeant avec l’adrénaline dans ses veines. L’angoisse s’était dissipée. Tout ce qu’elle voulait maintenant, c’était tuer ces hommes qui l’avait fait souffrir. Qui l’avait plongé dans ce silence comateux, l’entrainant au suicide. Qui l’avait laissé pour morte sur le bitume humide et étouffer dans cette agonie morale. Elle allait les faire souffrir ces sales monstres en commençant par leurs casser les doigts ! Elle s’approchait de plus en plus de la porte branlante du vieux hangar et étendit les doigts, prête à toucher la surface rouillée, à se couper sur la tôle. A mourir contre cette plaque qui la séparait d’un de ses trésors. Elle tomba sur le sol. Un casque bleu l’avait entrainé vers la terre meuble pour l’empêcher de s’approcher plus. Il la releva avec colère et la maintenait auprès de lui en plaquant ses bras contre le bas de son dos. Bulma criait, trépignait, pleurait sa rage et sa douleur mais le policier n’y prêta aucune attention. Il devait obéir un point c’est tout.

- Je ne vous gène pas j’espère, tu peux arrêter de toucher ma femme ? retentit une voix dans leurs dos.

Bulma sourit en reconnaissait l’intonation de la voix. Vegeta. Comme toujours.

- Excusez-moi monsieur, mais personne n’a le droit de s’approcher. Ils sont armés à l’intérieur, répliqua l’accusé en lâchant sa prisonnière qui s’écroula sur le sol. Vegeta lui tendit la main et l’aida à se relever. Bulma se blottit contre lui en sanglotant. Vegeta passa une main dans les cheveux bleus de sa compagne, l’air impassible. Quand elle eut fini de vomir son chagrin contre son épaule, il l’obligea d’une manière douce à le lâcher. Il effleura ses lèvres des doigts, et, dans un sourire, essuya ses yeux. Il prit la direction de la porte.

- Vous n’avez pas le droit, je vais…

Le policier baissa les yeux, effrayé par le regard que venait de lui lancer le Sayen.

- Mais ils sont armés…

- Ils ne me font pas peur, cracha-t-il, menaçant, et puis j’ai promis, finit-il dans un murmure avant de disparaitre dans le hangar.

Vegeta leva les yeux au ciel. Oh ciel ! Ils avaient des pistolets ! Mon dieu qu’il avait peur ! Il ne tremblait pas de frayeur mais d’impatience. Il dégoulinait de vengeance. Il allait venger sa femme et son fils de ses malfrats. Les casser en mille morceaux, eux et leurs stupides personnalités. Il soupira et essaya d’habituer ses yeux au peu de lumière qu’une fenêtre brisée procurait. Quand enfin, il put voir à travers la noirceur de la pièce, il se demanda si les informations ne s’étaient pas moquées de lui. Il n’y avait rien dans ce fichu hangar ! Rien ! Le néant ! Alors qu’il s’apprêtait à sortir, un détail attira son regard. Une trappe. Vegeta fit craquer ses poings et d’un coup de pied défonça la plaque métallique, libérant le passage sur un souterrain. Les petits malins ! Vegeta sauta dans le trou. Il avançait à tâtons dans le noir, guidé par un simple trait de lumière qui jaillissait à l’autre bout du couloir. Il tomba sur une porte. Délicatement il actionna la serrure et grogna quand il se rendit compte que la porte était verrouillée. Il tenta à plusieurs reprises de l’ouvrir en appuyant plus ou moins fort sur la poigné. Malheureusement, cette dernière finit par lui rester dans les mains. Il écrasa la ferraille dans son poing et, souriant de la situation envoya la porte rebelle voler en éclats à l’aide d’une boule de feu. Ce n’était pas un bout de métal qui allait lui résister ! Pas à lui ! Le Prince des Sayens ! Il rentra dans la pièce illuminé par un néon grésillant. A sa surprise, la pièce était immense. Très vaste, entièrement creusée sous le hangar. Au milieu de la pièce, ligoté sur une chaise, Trunks hurlait à travers son bâillon le surnom affectueux qu’un enfant donne à son père, les larmes ruisselant sur ses joues amaigries. Vegeta lui sourit et s’avança vers lui. Il fut stopper dans son action, ce lui l’ennuya vivement. Un des agresseurs se tenait devant lui, mitraillette au bout du poing dardant sur lui un regard débordant de haine. Vegeta continua son chemin en regardant son fils. Au plus profond de ses yeux bleus, la reconnaissance et l’amour brillait. Un arc en ciel de bonheur reflétait sur son visage Sali par la terre et la poussière. Les larmes avaient cessé. On venait enfin le chercher. On venait enfin le sauver. Sa mère n’avait pas mentit son père était venu. Sous le bandeau qui lui balafrait la bouche, un sourire se dessina. Un des plus grands, des plus sincères. Un sourire d’amour naissant… Vegeta s’approchait de plus en plus de Trunks et tendit la main vers lui. L’homme armé frémissait, le doigt sur la gâchette.

- Tu fais un pas de plus et t’es mort ! cria-t-il pour cacher l’angoisse qui enrouait sa voix.

- Mais oui, allez pousse toi de là, tu me gènes.

Le coup partit. Le bruit des balles résonna dans toute la pièce. Il se répercutait contre les murs en s’amplifiant puis il finit par s’éteindre. L’homme hurla de peur en voyant les balles tombés d’entre les doigts de Vegeta. Le Prince s’approcha de lui et d’une pichenette, l’envoya voler à l’autre bout de la pièce, s’écrasé contre un mur en terre. Alors Vegeta s’approcha de Trunks et lui enleva son bâillon. Ce fut le moment où son fils se mit à hurler.

- Derrière toi !! cria-t-il.

Mais Vegeta n’eut pas le temps de réagir. Un coup venait de rencontrer sa nuque et il s’effondra sous le choc, un léger filet de sang coulant entre ses lèvres closes. Un rire le transperça. Un rire démoniaque.

Il entendit Trunks l’appeler dans un dernier hurlement avant de perdre connaissance.





Voilà, c'est l'avant dernier chapitre ^^

Bisous <3
Revenir en haut Aller en bas
http://hatsuxbejita.skyrock.com
Alicia
Guerrier(ère) Expérimenté(e)


Féminin
Messages : 2678
Date d'inscription : 21/06/2009
Localisation : Tu trouverai ma planque, si je te le dit !! XD

MessageSujet: Re: A la recherche de Trunks.   Ven 10 Juil - 12:54

Alala ! Végéta c'est pris un coup ! Vite il faut faire quelque chose !!!! Comme si les pistolets feraient peur à Végéta ...
Très bien !!
Vite la suiteeeeeeeeeeeeee
Revenir en haut Aller en bas
http://pan189.skyrock.com/profil/
eloise
Friend's Chi-Chi


Féminin
Messages : 395
Date d'inscription : 06/07/2009
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: A la recherche de Trunks.   Ven 10 Juil - 13:49

AU SECOURS !! quoi mon amour de Trunks AAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHH!!! snifeuh hurlement
Revenir en haut Aller en bas
vegetabulmalovelove
Admin
Admin


Féminin
Messages : 3778
Date d'inscription : 14/04/2009
Localisation : Sur les nuages, avec Veggie ... :D

MessageSujet: Re: A la recherche de Trunks.   Ven 10 Juil - 17:39

hahaha, super chapitre ma chéwie !!
mais Végéta là, il a pas fait gaffe !! et boom

vivement la suite !! viiite ma chéwie

_________________
Parce que chaque vie est un film différent
Parce que la vie de Végéta et Bulma est un film très différent
Parce que vive l'imagination, pour avoir de nouveaux films...

Revenir en haut Aller en bas
Hatsuharu
Friend's Chi-Chi


Féminin
Messages : 443
Date d'inscription : 14/04/2009
Localisation : Avec Hemy

MessageSujet: Re: A la recherche de Trunks.   Ven 10 Juil - 17:43

Voilàà, je vous poste le dernier chapiitre =D


Chapitre 9 : Le début de leur histoire.



Trunks vit Vegeta s’écrouler. Son corps chuta au ralentit, comme si il essayait de s’accrocher à l’air et heurta le sol dans un bruit étouffé. Le petit Sayen sentait les larmes de haine roulées le long de ses joues. Aucun son ne sortait de sa bouche trouée par l’horreur. Il n’arriva pas à répliquer quand il sentit que l’homme à la mitraillette rattachait son bâillon. Au fond de lui, tout c’était brisé. Tous ses espoirs, tous ses rêves. Celui de voir son père venir le chercher, l’arracher à ses agresseurs. Vegeta gisait inerte sur le sol terreux. L’homme qui l’avait frappé dans de le dos prit appuie sur son arme dont la crosse avait servit à le mettre KO.

- On devrait peut-être l’attacher ? murmura l’homme à la mitraillette, encore sonné par sa rencontre frappante avec le mur

- Pourquoi ? Il ne va pas se relever. Un coup bien placé dans la nuque comme celui là et on en parle plus, se vanta le second agresseur.

- Il n’est pas humain, j’te dis ! Il a arrêté toutes mes balles !

- C’est que tu ne sais pas visé ! s’écria son acolyte Et puis en plus, j’ai l’impression qu’il est mort.

Les mots résonnèrent dans la tête de Trunks. Mort… Son père était mort… Trunks regardait le corps inerte de Vegeta. Sa poitrine ne se soulevait plus. Le silence s’était de nouveau établit dans la pièce. Comment son père, son sauveur pouvait-il avoir cessé de vivre ? La colère bouillonnait en lui. Ce poison se rependait dans ses veines, mélangeant la tristesse et l’espoir brisé. Le second homme, les yeux brillant de fierté s’approcha de Vegeta et jeta son pied contre lui.

- He ! T’es mort ? ricana-t-il avant de continuer son sombre dessein.

Trunks ferma les yeux, refusant de voir ce spectacle cauchemardesque. Ces hommes étaient des lâches. Des lâches ! Ils méritaient la mort ! Personne n’a le droit de toucher à des cadavres ! Personne !

- Arrête ! hurla-t-il à travers son bandeau.

- Quoi, tu as un problème le mioche ? répliqua l’homme à la mitraillette. Je t’avais presque oublié, qu’est ce qu’on va faire de toi ? J’ai une idée ! On va te couper en morceaux et on les enverra uns à uns à ta veuve de mère !

Trunks le foudroya du regard.

- Ne fais pas ses yeux là toi, grinça l’autre agresseur. J’ai une idée, on va punir ton insolence.

Trunks déglutit difficilement, la peur naissant au fond de son ventre. L’homme s’approcha de lui et sortit de sa poche, un opinel à la lame particulièrement bien aiguisée. Il attrapa le petit par les cheveux et lui fit mordre la poussière, renversant la chaise au passage et lui arrachant un cri.

- Tiens, regarde ton batard de père, c’est le dernier que tu verras.

Trunks ferma les yeux. Il refusait de le voir dans cet état. Il refusait de voir l’homme qu’il admirait au plus profond de lui mourir. Un des agresseurs le releva et lui tira la tête vers l’arrière. Trunks se résolut à ouvrir les yeux. Il avait mal… Sa poitrine le brulait. Juste au dessus de sa pupille, la lame de l’opinel montrait qu’elle était prête à tomber. La douleur au fond de son corps le torturait. Alors il se mit à hurler. Les perles salées roulant sur ses joues rouges, il criait son malaise et sa hargne, à moitié étouffé par le bandeau. Les deux hommes furent projetés sous la force du hurlement. Le petit se leva et arrache ses cordes sous le regard baignant dans l’angoisse des deux malfaiteurs. Trunks hurla et ferma les yeux.

- Je vous déteste !

Quand il les rouvrit, il sentit une force l’habité. Il serra les poings et lentement, ses cheveux se dressèrent sur sa tête et le mauve habituel disparut pour donner un jaune doré.

- Allez mourir !

Les cris désespérés des deux hommes se joignirent au sien. Ils étaient complètement effrayés par la métamorphose du petit. Alors, que, rampant sur le sol poussiéreux, ils essayaient de fuir, ils sentirent la terre trembler sous eux. La lumière éclata et le plafond semblait prêt à craquer d’une minute à l’autre. Et tout s’écroula au milieu du hurlement de l’enfant. La terre s’effondra, recouvrant les deux fuyards. Trunks rouvrit les yeux et cessa de crier. Il volait. Un bras enchainait sa taille et, dessous lui, le hangar continuait à s’écrouler dans un fracas épouvantable. Trunks se retourna avant de sourire. Son père était là. Il n’était pas mort. Il s’était réveillé pour lui. Il le tenait dans ses bras. Il lui avait évité de mourir enseveli. Il l’avait arraché à ses agresseurs. Il était venu le sauver… Trunks sentit les larmes perlés au coin de ses yeux et, il s’accrocha au cou de Vegeta, se lovant contre son torse musclé.

- Papa…

Vegeta ne répondit pas. Il descendit se poser au sol. Des hurlements de joie d’une voix féminine résonnèrent dans la nuit. Bulma accourut en hurlant le prénom de son enfant, les larmes coulant le long de ses joues pâles. Elle le serra dans ses bras, l’embrassa. Elle souriait comme jamais elle n’avait sourit. Son ange lui avait été rendu. Son petit rentrait à la maison… Elle remercia le ciel. Le soleil renaissait au fond de son cœur.

Vegeta de son côté, n’était pas bien a l’aise. Les policiers le harcelaient de questions. Il les fit partir en envoyant une boule d’énergie dans le ciel, agressif. Les agents, devenu aussi bleu que leurs casques, le laissèrent en paix sans répliquer. Trunks se détacha de sa mère et alla voir son père. Il était redevenu normal. Vegeta s’accroupit devant lui, plongeant son regard dans le sien. Un regard azur, comme lui quand il se transformait. Mais les yeux de son fils étaient les même que ceux de sa mère. Bleu. Couleur ciel. Trunks sourit.

- Tu es mon papa…

Vegeta sourit. Son fils ne lui laissa pas le temps de répondre et lui sauta dans les bras, l’embrassant sur les joues. En un seul regard, un seul geste. Trunks avait enfin un père. Ce père dont il rêvait depuis toujours. Depuis sa naissance. Il se blottit contre lui et, entendant le cœur si chaud de Vegeta battre, s’endormit au rythme des battements. La fin d’un oubli. Le début d’une histoire. Une histoire qui commence par un père, un fils, un amour libre et fort.

Tout au bout de ce lien indestructible, entre les sourires et les étreintes échangés. Tout au bout, dans cet oasis secret, de cette main tendue et de ce souhait si puissant exaucé, ces deux cœurs battant à l’unisson au milieu du quotidien.
Ma vie ne se résume qu'à ton prénom
C’est dans tes yeux que je vois mon avenir
Je t'aime
Toi et moi à jamais, Papa…



Voilà, j'espère que ma fiction vous a plu =)
Bisous <3
Revenir en haut Aller en bas
http://hatsuxbejita.skyrock.com
Alicia
Guerrier(ère) Expérimenté(e)


Féminin
Messages : 2678
Date d'inscription : 21/06/2009
Localisation : Tu trouverai ma planque, si je te le dit !! XD

MessageSujet: Re: A la recherche de Trunks.   Ven 10 Juil - 17:53

Si cette fiction ma plu ? Elle était MAGNIFIQUEEEE !! C'était super !! Ah ! Sauvé le Trunks !!! Sauvé !! Merci Veggie !!
Revenir en haut Aller en bas
http://pan189.skyrock.com/profil/
eloise
Friend's Chi-Chi


Féminin
Messages : 395
Date d'inscription : 06/07/2009
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: A la recherche de Trunks.   Ven 10 Juil - 18:35

je n'ai qu'un mot à te dire ton chapitre est absolument :
-GéNIALE
-SUPER
TROP TROP BIEN

>Désolée je trouve pas les mots
>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>
BRAVO !!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A la recherche de Trunks.   Aujourd'hui à 14:04

Revenir en haut Aller en bas
 
A la recherche de Trunks.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» recherche béton livré a domicile
» Recherche auteur pour livre éducatif pour enfant
» recherche plan tobrouk type 202
» recherche filet de laiton
» Recherche de deux titres de dessin animée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragon Ball A New World  :: Dragon Ball-Fiction :: Dragon Ball-Fictions-
Sauter vers: