Un forum consacré au célèbre manga d'Akira Toriyama. Venez parler et délirer sur vos personnages préférés. Rejoignez-nous et découvrez un monde DBZ comme jamais vous ne l'auriez imaginé!
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 One Shot =)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Hatsuharu
Friend's Chi-Chi


Féminin
Messages : 443
Date d'inscription : 14/04/2009
Localisation : Avec Hemy

MessageSujet: One Shot =)   Mar 14 Avr - 19:01

<img src='''" longdesc="71" /> Voilà, je postouille mes One-Shot. Je vais les poster des plus récentes aux plus anciennes et après j'en mettrais des nouvelles =)
Bisous ^^


Tout aurait dut aller pour le mieux… Le soleil était là, les sourires et l’amitié… Tout aurait dut être parfait. Si seulement… Oh oui, si seulement…

Tu jouais, petite étincelle qui faisait exploser mon cœur. Tu courais partout, bondissant sur le trottoir en criant de joie. Tous les regards te visaient en te couvrant de baisers invisibles et passionnés. Tu étais magnifique et tu étais présente, là, contre mon torse, sur mes épaules. Tu envahissais mes pensées, étouffais mon esprit. Ta frivolité me faisait rayonner. Et tu riais, ta voix transperçant ma fierté et résonnant jusqu’aux nuages pour rendre jaloux les anges.

Tu me posais cent fois les mêmes questions. Je te répondais, patient et fou de toi, petite déesse. Tu me regardais. Je me noyais dans l’océan de tes yeux. Si profond. Si merveilleux.

Tu tirais sur le cuir de ma veste, sur ma main, mon bras. Tu m’emmenais avec la peur de me perdre dans cet immense parc où tu m’avais poussé. Tu ignorais peut-être que je t’aurais suivi partout, jusqu’ au bout du monde qui n’était que notre. Jusqu’au bout de ton univers. Jusqu'au bout de ton sourire. Nous avions créé tout les deux, notre planète de paradis où nous faisions germer notre amour. Nous étions deux, nous étions un.

Malheureusement, il y a eu ce coup de téléphone. Tu as du percevoir mon malaise, voir mon visage blêmir, mes mains trembler. Par le haut parleur, ton frère me hurlait que ta mère, mon amour, était hospitalisée. Mais comment te faire comprendre qu’après la discussion entretenue avec ton aîné, je m’étais emballé trop vite. L’angoisse m’avait saisi inutilement… Tu étais déjà partie en pleurant en dehors du par cet j’étais resté immobile. Comment décrypter tes sentiments de fillette ? Comment atténuer l’orage qui sommeillait dans ta tête… Car oui, j’avais aperçu la pluie tomber derrière tes pupilles…

Tu t’étais sauvée. Perdue dans la ville si dangereuse pour ton âge…

J’avais peur…

J’ai peur.

Tu pars, tu t’enfuies de ma plume, tu t’enfuies de mes bras. Mon étreinte est vide sans ta personne, comme mon cœur calciné ne bat plus sans ta main dans la mienne. Je hurle ton prénom. Le ciel se couvre. La tempête résonne. Où es-tu mon cœur, mon enfant ?

Je récite ta description à tous les passants. Ils nient tous ton visage, ta beauté…

Mais comment n’ai-je pu te retenir…

Au bout de trois heures de recherches éperdues. Au bout de trois heures de retard à l’hôpital. Je découvre enfin ta cachette.

Tout en haut de la Station de ta mère… Dans la serre aux immenses baies vitrées…

Tu pleurs. Tu as peur…

Je m’approche, t’enlace, t’embrasse sur tes joues humides.

J’aperçois dans ta main, des fleurs d’un bleu splendide, presque irréel…

Tu me murmures que c’est pour ta mère. Pour son sourire…

Je te prends dans mes bras, maladroitement…

Tes yeux brillent de cette lumière fragile qu’est la tristesse…

Je t’explique, te raconte.

Ce n’est pas grave. L’inquiétude est inutile.

Nous sortons ensemble de ta prison, de ton refuge.

Tu me regardes.

« Papa… dis, tu m’aimes encore malgré mes bêtises ? »

Je souris.

Quelle question idiote.

Je t’approche de ma bouche.

« L’amour à ses raisons… que la raison ignore… »

Tu ne comprends pas et tu ronchonnes.

J’éclate de rire au moment où un rayon de soleil caresse mon visage.


Voilà, bisouuuw punch
Revenir en haut Aller en bas
http://hatsuxbejita.skyrock.com
vegetabulmalovelove
Admin
Admin


Féminin
Messages : 3778
Date d'inscription : 14/04/2009
Localisation : Sur les nuages, avec Veggie ... :D

MessageSujet: Re: One Shot =)   Mar 14 Avr - 19:18

Trop beau, trop magnifique merciii jen ai les larmes aux yeux,
très émouvant
Vivement une prochaine ^^
Revenir en haut Aller en bas
Hatsuharu
Friend's Chi-Chi


Féminin
Messages : 443
Date d'inscription : 14/04/2009
Localisation : Avec Hemy

MessageSujet: Re: One Shot =)   Mer 15 Avr - 11:02

Donc je vais en spoter une autre =3


Mon amour…





Je retire mon masque. J’inspire profondément. Je la vois, elle m’attend.

L’encre glisse au bout de ma plume tremblante. J’ai peur, j’ai mal. Je la sens caresser mes os, à travers ma peau tendue, du bout de ses doigts froids. Je sais que jamais, tu n’accepteras mais je vais te le demander, une nouvelle fois. Et qu’importe ton avis. Fais le pour moi. Pour notre amour. Pour nous deux…

Je me souviens de ton courage. De notre passion. De ton amour. Tu ne m’as jamais dit « Je t’aime ». Tu n’es jamais venu vers moi. Tu ne m’as jamais enlacé dans mon dos. Jamais un seul geste d’affection. Ni de murmures amoureux.

Mais je le lisais dans ton regard. Je le voyais sur ton visage, dans ta manière d’être, de me parler. Alors je vais te l’expliquer mon amour. Je vais te dire pourquoi j’ai fais ce choix, aussi maudit soit-il. Je vais t’avouer mes erreurs et tu comprendras. Tu sauras alors pourquoi j’ai décidé ça… Je souffre.

Je sais que tu va être surpris. Que tu va m’en vouloir. Mais je l’ignorais. Maintenant c’est trop tard pour hurler. Pour pleurer…

C’était un vendredi gris, humide. Les nuages pointaient et masquaient le ciel d’une couleur sombre et inquiétante. Je marchais, sac à la main, parapluie sur l’épaule et sourire bienheureux sur le visage. Je vivais. Malgré moi, malgré tout. Au moment où j’ai entendu des hurlements, je baignais encore dans l’ignorance. Un coup monté pour me meurtrir, me blesser, me tuer. Le trottoir ou je marchais s’était soudainement vidé à l’appel du premier coup de feu qui a résonné en moi comme dans une pièce démeublée. J’ai moi-même essayé de fuir, de partir, de m’éloigner du danger. Deuxième coup de feu. Je me suis écroulée au moment où la pluie s’est mise tomber en verse. J’avais mal. Je hurlais de douleur, de souffrance. Mes vêtements me collaient à la peau. Je pleurais en sentant mon corps se vider, s’anéantir. La balle avait traversée ma poitrine dans l’orage. Du sang coulait d’entre mes lèvres. La vie roulait de ma blessure dans mon inconscience. J’avalais sans relâche le sang qui inondait ma gorge jusqu’à en vomir. Mes paupières se fermaient, se rouvraient dans ce cauchemar.

J’allais mourir.

Et puis je me suis réveillée ici. Bandage, masque à oxygène… Mourante et encore vivante. Maintenant mon amour je n’en peux plus…Même la morphine n’atténue plus ma douleur. Alors je t’en supplie ne pleure pas. Ne souffre pas. Ne te tue pas…

Je sens que mon cœur s’arrête. Je suis seule. Il fait noir. J’ai peur. La mort est là. A mes côtés. J’écris ton nom sur la lettre. Trois consonnes. Trois voyelles. Ma calligraphie est maladroite. Je respire difficilement. Ma poitrine se lève une dernière fois... Je me laisse aller dans ce tunnel sombre. J’aperçois de la lumière. Ton sourire. Ton visage. Toi. Tu m’accompagnes à travers ce champ noueux et dévasté qu’est ma vie.

On se retrouvera. On marchera main dans la main, les doigts liés par notre amour…

Ce n’est pas un adieu. C’est bien plus…

Je t’aime

Bulma…



Bisouuuuuuuuuuuuw bisous
Revenir en haut Aller en bas
http://hatsuxbejita.skyrock.com
vegetabulmalovelove
Admin
Admin


Féminin
Messages : 3778
Date d'inscription : 14/04/2009
Localisation : Sur les nuages, avec Veggie ... :D

MessageSujet: Re: One Shot =)   Mer 15 Avr - 11:09

Ouah, tes genial, tas le chic pour faire naitre les petites larmes sur le coin des yeux, continuue ma Hatsu, cest génial, jaime !!!
Revenir en haut Aller en bas
Hatsuharu
Friend's Chi-Chi


Féminin
Messages : 443
Date d'inscription : 14/04/2009
Localisation : Avec Hemy

MessageSujet: Re: One Shot =)   Mer 15 Avr - 11:12

D'accooord =D Alors j'en poste une autre =D

Krilin volait difficilement pour s’enfuir, s’échapper. Il s’éloignait du mal qui le transperçait. Qui broyait ses organes et consumait son cœur. Les bras meurtris et dégoulinant d’hémoglobine. La nausée le fit trépasser et il chuta, exténué. Heureusement pour lui, il s’écroula sur le sable fin des dunes désertiques. Le soleil baignait dans une lumière rouge incandescente et s’éteignait doucement vers l’horizon nocturne. Un hurlement de douleur s’échappa de sa gorge. Il souffrait, les visions d’épouvante défilant devant ses yeux. Un démon invisible lui murmurait à l’oreille, pour amplifié son mal-être.
- Elle est morte… Elle ne reviendra plus… Tu l’as tué…
Krilin restait muet… Comment aurait-il pu dire quelque chose devant cette vérité fatidique. Il n’avait su la protéger. L’empêcher de recevoir les coups. Il tenait dans sa main, la pointe glacée qui s’était plantée en elle. Ce pic qui lui avait déchiré les entrailles. Cette griffe qui l’avait réduite au silence. Qui avait voilé ses yeux avec la mort en maculant ses cheveux blonds de sang. Il n’avait pas bougé quand il l’avait vu. Elle était entre ses pattes, au bord de la falaise. Il lui avait heurté le bassin de ses crocs gigantesques et lui, pauvre terrien, était resté paralysé devant ce massacre. Pétrifié d’effroi… A genoux devant sa femme dont le sang coulait entre ses lèvres à demies-closes. Sa tête avait heurté le sol et le craquement qu’avait sa nuque contre les roches ne prouvaient rien de bon. Lui aussi avait été blessé dans son sillage. Dans sa traversée. Il avait vu sa vie défilé devant ses yeux et pourtant, celle de C-18, il ne l’a pas empêché de se sauver. C-18 était partie. C-18 était morte…
Krilin gémit en resserrant la pointe dans ses doigts. Alors, il l’amena devant ses yeux et brusquement, se perça les orbites, le sang ruisselant sur ses joues. Aveugle… Vu que de toute manière, son regard serait inutile vu qu’elle ne serait plus là pour l’illuminer. Il sentait le vent fouetté sa douleur, portant des grains de sables dans ses plaies béantes qui contenaient des pupilles mortes, effacées.
Alors qu’il commençait à plonger dans une torpeur indétectable et douce, une main glacée se posa sur son front fiévreux.
- Tu es fou, Krilin, dit une voix si familière.
- C-18, articula-t-il, la gorge nouée.
Les larmes ne coulèrent pas comme il l’aurait voulu. Des gerbes de sang sillonnaient son visage à la place des perles transparentes habituelles…
Les gestes amples et souples de l’androïde portaient de l’air frais à son visage, comme une délivrance. Elle prit sa nuque et délicatement, la posa sur ses genoux de neige. Le silence créait un fossé, entre la revenante et le vivant. Entre l’air qu’il respirait et son cœur arrêté…
- Tu es venu me chercher ?
- Si tu veux… murmura-t-elle avant de poser ses lèvres froides sur sa bouche expirante dans un baiser brulant.
Son sourire. Il n’avait beau plus le voir, il l’entendait. Le sourire de C-18 était spécial. Comme une mélodie cristalline. Il entremêla ses doigts dans ceux du fantôme et doucement, se leva. Main dans la main, ils glissèrent dans ce tunnel.
Au bout, Krilin aperçut la lumière…

Bisouuuw <3
Revenir en haut Aller en bas
http://hatsuxbejita.skyrock.com
vegetabulmalovelove
Admin
Admin


Féminin
Messages : 3778
Date d'inscription : 14/04/2009
Localisation : Sur les nuages, avec Veggie ... :D

MessageSujet: Re: One Shot =)   Mer 15 Avr - 11:17

Ouah, mais cest trooop triste !! et un peu morbide !!!
Pauvre Krilin !!!
Revenir en haut Aller en bas
Hatsuharu
Friend's Chi-Chi


Féminin
Messages : 443
Date d'inscription : 14/04/2009
Localisation : Avec Hemy

MessageSujet: Re: One Shot =)   Mer 15 Avr - 11:19

Oui, on me dit souvent que c'est triste ce que j'écris ^^"

Donc, je suppose que t'en veut une autre =3

Bra souriait à travers la fenêtre du taxi. La pluie battait sur les vitres du véhicule et les nuages gris cachaient le ciel mais pourtant, tout lui paraissait si beau, si léger. Le chauffeur l’emmenait près de Goten. Près de son amour. Elle devait lui annoncer, lui avouer. Elle sentait déjà la vie battre en elle. Elle ne le savait que depuis trois heures et avait l’impression de connaître son petit depuis des années. Elle était enceinte. Depuis un mois. De Goten. Elle s’imaginait déjà sa réaction. Son visage s’émerveiller. Il l’embrasserait, la prendrait dans ses bras. Peut-être, qu’enfin, il accepterait qu’elle vienne vivre dans son studio. Elle se craquait les doigts, impatiente. Elle sentait son cœur fredonner une ritournelle incompréhensible. Elle devait rester calme. Ne pas fondre en larmes sous l’émotion. Laisser faire le destin, silencieux et doux. Elle voulait voir Sangoten. Son cœur traçait son chemin et dictait ses pas.
- Pourriez-vous accélérer un peu, demanda-t-elle d’une voix claire.
- Excusez-moi, mademoiselle, mais la chaussée est trempée et tout ce que je risque, si je prends de la vitesse c’est de faire glisser la voiture et vous ne pourrez jamais atteindre votre but.
Bra soupira et acquiesça d’un signe de tête. Elle souffla de l’air chaud sur le verre glacée, créant une plaque de buée. Elle traça du bout de son doigt fin, un S. Posant sa tête contre le dossier, elle se laissa porter par le bruit régulier du moteur et le mouvement du véhicule, les mains sur son ventre.
Un coup de frein brusque la réveilla. Elle s’était endormie…
- Voilà mademoiselle, vous êtes arrivés.
Bra sortit le porte monnaie de son sac et paya les frais avant de quitter le véhicule. Ses talons noirs claquaient sur le bitume mouillé dans un son sec et résonnant. Elle gravit les cinq étages qui la séparaient du studio de Sangoten et, sans attendre, sonna à la porte.
- Mon amour, j’ai une belle surprise pour moi, se dit-elle en voyant la poignée s’abaisser.
Si tôt la porte ouverte, elle sauta au cou de Goten. Il ne fut pas surpris par cette visite inattendue de sa petite amie et l’embrassa passionnément. Elle était trempée. Ses cheveux bleus retombaient en cascade sur ses épaules couvertes par le cuir sombre de sa veste. Il la fit entrer et l’assit sur le divan bordeaux.
- Ne bouge pas Bra, je vais te chercher une serviette. Sinon, tu es venu à pied, demanda-t-il au bout du couloir.
- Non, j’ai pris un taxi. Je revenais de chez le médecin.
- Ah oui ? Et alors, qu’a-t-il dit.
Bra sourit en entendant une pile de cartons tombés et Sangoten jurer. Depuis qu’il vivait seul, il était encore moins ordonné qu’il ne l’était habitant chez ses parents.
- Et bien… je suis enceinte d’un mois…
Silence. Le Sayen ne répondit pas. Elle ne respirait plus, fermant les yeux jusqu’à ce que ses paupières éclatent. Dis oui, je t’en supplie. Il revenait sur pas. Silence. Il s’approcha d’elle. Silence. Il s’assit à ses côtés. Silence. Plongeant son regard dans le sien. Silence. Il prit sa main entre ses doigts. Silence. Sa respiration s’était saccadée.
- De moi ? murmura-t-il, étranglé par l’angoisse
- Oui…
Il se leva, serrant les poings. Ses yeux exorbités par l’effroi. Il fit les cents pas, l’air inquiet. Bra comprit exactement.
- Tu refuses, c’est ça hein… chuchota-t-elle d’une voix brisée par les sanglots naissants.
- Non, Bra… mais devenir mère à ton âge… Je…
- Tu as honte car je n’ai que dix-sept ans ? s’écria-t-elle en sautant sur ses pieds.
- Non, mais je…
- Tais-toi, hurla-t-elle avant de partir, les larmes parcourant ses joues.
Elle se mit à courir, ses escarpins craquant contre le carrelage froid. La bile commençait à remonter sa gorge sous la nausée. Le mascara ruisselant sous ses yeux, elle manqua à plusieurs de reprises de chuter dans les escaliers, aveuglée par le chagrin. Il refusait son bébé. Il ne voulait pas de lui. Elle le détestait. Bra l’entendit hurler derrière elle. Il l’appelait en criant son prénom par-dessus la rambarde métallique. Quand il commença à dévaler les marches poussiéreuse de la barre d’immeuble, Bra était déjà au ré-de-chaussé.
Elle sortit dans la ruelle. Le ciel orageux pleurait sa rage et vomissait sa haine dans les gouttes qui heurtaient son visage, blessé par l’amour. Comme un acide, la pluie la brulait. Elle voulait sans débarrasser mais elle entendit son amant, derrière elle, la héler. Elle reprit sa course.
Alors qu’elle traversait une rue, elle s’écroula sur le béton. Elle essaya tant bien que mal de se relever mais, à bout de force, elle ne put réussir. C’est alors que la mort surgit devant elle. Derrière le brouillard qu’avait créé le mauvais temps. Dans le hurlement qu’elle lança à l’approche des phares lumineux. Goten déboucha alors sur l’allée et l’aperçut. Elle regardait, horrifiée, son destin qui allait lui couper le souffle. Elle détourna alors ses yeux azurés de sa fin et le scruta.
- Je t’aime, murmura-t-elle dans un sourire sincère.
Goten sauta dans les airs mais ne fut pas assez rapide. Son amie s’effaça sous les roues du monstrueux camion. Alors dans un hurlement foudroyant, le Sayen s’approcha du véhicule, l’empoigna et, ses cheveux devenant blonds, l’envoya voler derrière lui. Il découvrit le corps blanc et glacé de Bra. Son cœur. Son amour. Sa vie. Il prit entre ses bras ce petit être décharné et sanguinolent.
- Bra, murmura-t-il, les pleurs dévalant ses joues, si tu te réveilles, j’accepte d’être le père de ton bébé. Tu viendras vivre avec moi dans mon studio. On fera une chambre pour le petit. C’est toi qui choisiras son prénom. Je t’en prie, ouvre les yeux. Bra…
La foule de passant regardait, désolé, ce spectacle dramatique, les murmures s’envolant entre les personnes.
- Bra, cria-t-il en s’écroulant sur ses genoux.
Il ferma alors les paupières de la jeune femme, masquant ses yeux révulsés par la mort. Il couvrit de sa main son regard aveugle. Plus aucun souffle ne sortait de ses lèvres brulées par la mort. L’air avait emporté ses derniers instants à elle.
Et à son enfant…


Je te jure, je poste les tristes mais celles que je vais écrire seront joyeuses =)
Revenir en haut Aller en bas
http://hatsuxbejita.skyrock.com
vegetabulmalovelove
Admin
Admin


Féminin
Messages : 3778
Date d'inscription : 14/04/2009
Localisation : Sur les nuages, avec Veggie ... :D

MessageSujet: Re: One Shot =)   Mer 15 Avr - 11:25

Pouah, tout le monde va y passer !!!!
vivement les prochaines plus joyeuses,
sinon, tu ecris vachement bien, cest super, jadore !^^
Revenir en haut Aller en bas
Hatsuharu
Friend's Chi-Chi


Féminin
Messages : 443
Date d'inscription : 14/04/2009
Localisation : Avec Hemy

MessageSujet: Re: One Shot =)   Mer 15 Avr - 11:26

Tout le monde, surtout Bra xD
DOnc, encore une =3

Sangoten regardait de son banc, Bulma. Il devait lui dire. Lui dire tout ce qu'il lui pesait. Lui révéler ce mensonge qu'il avait enfoui en lui, pour sa propre personne. Maintenant, il devait assumer ses actes. Plus loin, dans la chapelle, se tenait Valèse. Elle le regardait avec son regarda rempli de tristesse, d'amour et de haine. Sangoten s'en voulait de l'avoir quitté mais comment aurait-il pût aimer une nouvelle personne après ce qu'il avait fait à Bra. Une jeune fille de quinze, pas encore adulte. Il l'avait fait souffrir. Il l'avait fait mourir...
***


Sangoten était avachi dans le canapé. Il pleuvait à verse dehors. Valèse avait promis de passer vers neuf heures. Une demi-heure était déjà passée et Sangoten l'attendait encore. La télévision diffusait des feuilletons vieux de quinze ans. L'ennui se lisait sur le visage du jeune homme. Il regardait les images défilées sur l'écran d'un air disant, sans trop se rendre compte que tous les héros du téléfilm tombaient les uns après les autres sous le coup d'une mitrailleuse. Quelque chose le tracassait. Ce quelque chose s'appelait Bra. C'était la sœur de son meilleur ami. Une semaine plus tôt, lui et elle avait pratiquement fait l'amour. Sangoten s'était alors raviser. Comment aurait-il put le faire avec une adolescente de quinze ans, alors qu'il en avait vingt sept. Bra était alors partit. Il n'avait plus eu de nouvelle depuis cette soirée. Il se leva et marcha jusqu'à son frigo. Il en sortit une bière bien fraiche et le but d'une traite. Il déplia le lit clic-clac de son canapé et se jeta dessus. Valèse ne viendrait plus maintenant. Alors qu'il commençait peu à peu ç s'intéresser au film en noir et blanc qui passait à la télé, quelqu'un tapa à la porte de son studio. Il sauta sur ses jambes. Valèse avait finit par venir. Il alla ouvrir et c'est avec surprise qu'il dévisagea celle qui devait être Valèse. Bra. Ses cheveux bleus tombaient en cascade sur ses épaules trempées. Elle tremblait. Le mascara dégoulinant sous ses yeux, elle semblait si fragile, si faible. Ses vêtements dégoulinaient d'eau. Jamais Sangoten n'avait vu Bra dans cet état.
- Bra, qu'est ce qu'il y a ?
En guise de réponse, elle tomba sur ses genoux, complètement exténuée. Etait-elle venue de Capsule Corp. à pied sous cette pluie ? Sangoten la prit dans ses bras et la posa sur le lit. Il lui donna une couverture. Elle se blottit dedans et son visage reprit pue à peu des couleurs.
- Sangoten... Je suis désolée...
- Mais pourquoi tu t'excuses ? Qu'est ce que tu as ? Tes parents savent que tu es là ?
- Aucune importance ! Sangoten, partons, je t'en prie.
- Bra...
- Mais je t'aime ! Et tu le sais ! Si tu dois partir, je partirai avec toi ! Je ferais n'importe quoi pour toi ! Je serais même capable de voler si tu le voulais...
- Je n'ai aucune intention de partir. Je vais appeler tes parents, ils vont venir te chercher.
Bra se leva et attrapa de justesse le téléphone.
- Ne les appelle pas ! Ils ne doivent pas savoir que je suis là !
- Tu as fugué ?
Bra bassa instinctivement la tête.
- Mais Bra, ils vont s'inquiéter ! Et en plus je vais m'attirer des ennuis avec ton père s'il apprend que tu es chez moi !
- Il n'en saura rien, si tu ne l'appelles pas !
- Bra donne moi ce téléphone immédiatement !
- Nan !
Bra partit en courant mais, vu que c'était la première fois qu'elle venait dans le studio de Sangoten, elle ne savait pas que pour sa cacher, ce n'était pas le lieu idéal. Il eut vite fait de la rattraper et il la coinça dans un angle de l'appartement. Elle lâcha le téléphone et passa ses bras dans le dos de Sangoten. Sur la pointe des pieds, elle l'embrassa. A sa surprise, il ne refusa pas. A son tour, il l'embrassa. Elle passa ses mains sous son tee-shirt. Alors que Sangoten commençait à enlever le débardeur de Bra, une voix qu'il connaissait très bien se mit à hurler.
- Sangoten ! hurla Valèse
Il se détacha de Bra et regarda Valèse. La situation dans laquelle il était laissait un grand vide dans sa tête.
- Comment oses-tu ? Continua Valèse, les larmes ruisselant sur ses joues. Je croyais que tu m'aimais...
Bra fusilla Sangoten du regard et à son tour se mit à pleurer. Elle s'approcha de Valèse et la gifla. Sangoten l'arrêta avant qu'elle lui renvoie de nouveau sa main dans la tête. Bra avait hérité de la force de son père et pouvait très bien tuer Valèse, pauvre humaine, en deux coups.
- Tu m'as mentit, hurla Bra en se débattant des bras de Sangoten. Je te déteste.
Avec une souplesse incroyable, elle envoya son pied contre le visage de Sangoten qui la lâcha sur le coup.
Bra prit la fuite.
- Bra ! cria Sangoten.
Mais la jeune fille était déjà loin...
Valèse ne resta pas plus longtemps. Elle aida Sangoten à se lever et elle partit. Sangoten se retrouvait seul dans son studio. Il s'endormit lourdement. Il fut réveillé par le téléphone, le lendemain matin.
- Allo, c'est qui, demanda-t-il d'une voix particulièrement endormie.
- Sangoten... répliqua une voix entrecoupée de sanglots.
- Bulma ! Qu'est ce qu'il t'arrive !
- Sangoten... Bra... Elle...
Les larmes montèrent aux yeux du jeune homme.
- Elle quoi ! Elle quoi ! hurla-t-il dans le combiné
- Elle était rentré tard hier... Et... Vegeta l'a retrouvé...
- Quoi Vegeta ! Où est-elle ?
- Vegeta la retrouvée pendue dans sa chambre, lâcha Bulma en pleurant de plus belle.
Le combiné glissa lentement des doigts écartés de Sangoten. Le jeune homme tomba à genoux, cachant son visage entre ses mains...
***

L'enterrement se finit. Sangoten s'approcha de Bulma à la sortie de l'église. Le cercueil de Bra venait d'être mit en terre. Il passa un bras consolateur par dessus ses épaules et souleva le voile noire qui cachait le visage de cette mère complètement anéantie. Il s'était tant de fois dit, que Bra n'avait pas mis fin à sa vie par sa faute mais maintenant, il voulait le hurler haut et fort. Il avait poussé une adolescente au suicide et il s'en voulait...
- Bulma... tu sais... Bra...
- Sangoten... Bra m'avait tout dit et je voulais te remercier... Tu étais le seul à la faire sourire, rire, vivre... Elle t'aimait Sangoten... expliqua Bulma avec un faible sourire.
- C'est à cause de moi qu'elle s'est pendue.
Une voiture s'arrêta devant Bulma. Elle embrassa Sangoten sur la joue, ouvrit le portière et s'assit sur le fauteuil de cuir.
- Sangoten, je t'en prie, ne dis pas de bêtises.
- Mais Bulma... Bra est morte...
- Non... Elle ne mourra jamais.
Bulma pointa sa poitrine, à l'endroit de son cœur.
- Elle est là...
Elle ferma la portière et la voiture partit.
Sangoten regarda la voiture noire partir. Comment Bulma ne pouvait-elle pas le croire. Sangoten regarda les nuages.
Il porta sa main à son cœur.
- Bra... articula-t-il à travers ses larmes en s'effondrant à genoux sur le gravier. Pardonnes-moi...
Une main se posa sur son épaule. Il tourna la tête. Illusion ? Fantôme ? Simple hallucination ? Bra se tenait devant lui. A son cou, on voyait les marques laissé par une corde.
- Je te pardonne... dit-elle dans un sourire.
Elle posa sa main sur la joue du jeune homme. Elle caressa ses cheveux de sa main sans contour...
- Je t'aime...
- Je sais mais...
- Chut.
Bra posa un doigt sur ses lèvres.
- Toi aussi ?
- Je ne sais pas...
- Alors viens... Pars avec moi...
Sangoten attrapa la main de Bra.
Comment pouvait-il refuser une seconde fois...


Mais le truc c'est que celle qui sont joyeuses sont niiiiiiiiiiiiiiaises >.<
Revenir en haut Aller en bas
http://hatsuxbejita.skyrock.com
vegetabulmalovelove
Admin
Admin


Féminin
Messages : 3778
Date d'inscription : 14/04/2009
Localisation : Sur les nuages, avec Veggie ... :D

MessageSujet: Re: One Shot =)   Mer 15 Avr - 11:35

AAa, pauvre Bra, cest ton souffre douleur !!!! mdr

Niaise, tu dis, ? peut etre mais là, tu fais mourir tout le monde mdr, cest tristounet !
Revenir en haut Aller en bas
Hatsuharu
Friend's Chi-Chi


Féminin
Messages : 443
Date d'inscription : 14/04/2009
Localisation : Avec Hemy

MessageSujet: Re: One Shot =)   Mer 15 Avr - 11:43

Oui, tout le monde crève UU"

Allez, je t'en mais une niaise =D

Videl eut un haut le cœur. L'homme s'approchait, ce sourire si noir agrafé sur son visage, son arme à la main. Pourquoi était-elle venue se battre avec les forces de l'ordre alors qu'elle savait qu'elle n'arriverait pas à se défendre. Elle vit le doigt de son agresseur pressé la détente et sentit une douleur terrible dans l'épaule gauche. La balle avait brisé l'os et le tendon. Son bras pendait piteusement le long de son corps. L'homme s'approcha de nouveau, décider à la tuer pour de bon. Il chargea de nouveau et épaula son fusil. Il ne fallait pas qu'il rate. Il voulait la tuer d'une balle bien logée entre les deux yeux. Il voulait tuer cette fille au père si célèbre qui s'interposait dans leur rébellion et leur envie de détruire Satan-City. Alors que pour la seconde fois, il allait appuyer sur la détente un grand bruit se fit entendre. Quelqu'un venait de poser à l'entrée de la ruelle. C'était Sangohan... Ou plutôt Le guerrier intergalactique. Il courût jusqu'au rebelle qu'il assomma d'un coup de poing derrière la tête. L'homme tomba sur le sol, évanouit. Sangohan s'approcha de Videl et ôta son casque. Elle se mit à pleurer quand il passa sa main le long de sa joue. Elle avait eut tellement peur. Elle s'était sentit si seule et lui était arrivé. Sangohan, le garçon qu'elle aimait depuis leur entrée au lycée Orange Star. Elle ferma les yeux, rassurée. Elle ne sentait plus son épaule gauche. Tout ce qu'elle voulait c'est qu'il la prenne dans ses bras. Qu'il la colle contre son torse et qui lui dise qu'il l'aime. Alors elle lui dirait aussi. Elle sentait la chaleur de ses mains sur son visage et sur son épaule droite. Il essuya ses larmes avec ses doigts, alors elle ouvrit les yeux. Elle plongea son regard dans le sien. Un regard des plus sincères. Un regard qui voulait lui "je t'aime". Elle sourit mais vite son visage fut déformé par une grimace de douleur. Sans faire attention, Sangohan avait appuyé sur sa blessure. Le sang se remit à couler abondement. Il prit un morceau de sa cape et le déchira. Délicatement et le plus doucement possible, il banda l'épaule de Videl. Elle le remercia puis ferma les yeux, exténuée. Elle n'avait qu'une envie c'était de lui hurler tout l'amour qu'elle avait pour lui. Elle voulait lui avouer combien sa personne comptait pour elle. Comment son prénom résonnait dans sa tête et dans son cœur. Elle ouvrit les yeux quand il passa son bras derrière ses genoux pour la soulever. L'horreur passa comme un voile sur son visage. Elle se mit à hurler :
- Sangohan ! Derrière toi !
Ce fut trop tard. L'homme s'était relevé et avait tiré sur Sangohan qui lui tournait le dos. Il s'effondra sur le sol pendant que son agresseur prenait la fuit en ricanant. Videl fut projeter contre le mur et vomit sur le côté sous l'effet de la douleur. Elle se traina jusqu'à Sangohan et difficilement souleva sa tête pour la poser sur ses genoux.
- Videl... Je voulais te dire...
Il cracha du sang en toussant, complètement asphyxié. La balle avait dut lui perforer le poumon ce qui avait provoqué une hémorragie interne.
- Tais-toi Sangohan, tais-toi !
- Je voulais te dire... Videl, je t'ai...
Il cracha de nouveau et lui sourit...
- Je t'aime... murmura-t-il dans un dernier souffle...
Videl hurla de terreur quand ses yeux se fermèrent et se mit à le secouer violement de son bras valide.
- Sangohan ! Sangohan ! Répond moi ! Moi aussi je t'aime ! SANGOHAN ! hurla-t-elle.
Lourdement elle tomba en arrière et ouvrit les yeux, le cœur battant à tout rompre dans sa poitrine. Sangohan était penché au dessus d'elle. Elle se leva et scruta les lieux. L'infirmerie du lycée. Elle regarda Sangohan, complètement déboussolée. Un cauchemar, un stupide cauchemar...
- Tu va mieux ? lui demanda Sangohan.
- Qu'est ce qu'il s'est passé ... ? dit-elle, la tête lourde.
- Tu t'es évanoui en cours de mathématique et vu que tu hurlais mon prénom, la prof a voulut que ce soit moi qui t'emmène à l'infirmerie... Mais bon, maintenant que tu va mieux, je vais retourner en cours... Repose-toi bien...
Il se leva et marcha jusqu'à la sortie. Videl le regarda. Encore une fois il s'enfuyait et elle le laissait faire. Il partait tout le temps. Videl se mit à hurler :
- Sangohan ! Je t'aime !
La révélation stoppa net le garçon dans sa course. Il se retourna et s'approcha de Videl. Il la regarda longuement et la prit dans ses bras. Videl n'en croyait pas ses yeux. Il la serrait dans ses bras.
- Moi aussi, Videl. Moi aussi je t'aime...
Videl ferma les yeux. Comment avait elle fait pour ne pas lui dire plutôt. Les larmes roulaient le long de ses joues. Il les essuya avec ses doigts. Cette fois, aucun tir de fusil ne vint les perturber dans leur étreinte. Videl petit à sentit la fatigue l'immobiliser et, elle se dit que jamais elle n’échangerait sa place pour tout l'or du monde...


Voilà ^^"
Revenir en haut Aller en bas
http://hatsuxbejita.skyrock.com
vegetabulmalovelove
Admin
Admin


Féminin
Messages : 3778
Date d'inscription : 14/04/2009
Localisation : Sur les nuages, avec Veggie ... :D

MessageSujet: Re: One Shot =)   Mer 15 Avr - 11:47

Ouah, ca cest super beauuuu, meme si Gohan meure dans le reve grrr sadique
Jaime les histoires a leau de rose, hihihihii ,<3
Revenir en haut Aller en bas
Hatsuharu
Friend's Chi-Chi


Féminin
Messages : 443
Date d'inscription : 14/04/2009
Localisation : Avec Hemy

MessageSujet: Re: One Shot =)   Mer 15 Avr - 11:55

Voilà =D
Pas à l'eau de rose par contre ^^

Krilin se réveilla en sursaut, une nouvelle fois. Il s'assit sur le bord de son lit, ruisselant de sueur et de larmes. Il avait encore fait ce cauchemar. Toujours le même depuis un an... Il posa ses mains sur son front et serra les dents. Il n'avait qu'une envie c'était de hurler. Il voulait faire apparaitre sa douleur sur son visage. Que tout son entourage comprenne qu'il n'avait plus de raison de vivre. Plus d'espérance, plus d'envie. Dans son cœur le chagrin et la haine se mêlait. Il ferma les yeux lentement. Il revit cette image. Cette image ancrée dans son cœur...
- C-18... murmura-t-il en se remémorant le jour à la mort avait fait obstacle sur le chemin de sa vie...

Un coup résonna. Un deuxième. La douleur se promenait dans son corps et le tenait paralysé au sol. Il entendit un coup d'épée. Le son cristallin de l'acier contre la carapace de Cell résonna dans les environs. Krilin tourna la tête, lentement. La télécommande était à sa droite. Il tendit le bras avec difficulté, essayant de poser la main sur le boitier. Ses doigts se referment dessus et il gémit de douleur. Le seul fait de respirer lui faisait mal. Le sang coulait par ses multiples blessures. Tout cela n'est qu'un mauvais rêve se disait-il pour se rassurer même si il savait que tout ce qui se déroulait devant ses yeux n'était que la vérité, si laide et si violente. Il releva le buste et essaya de rester dans la position assise, malgré la douleur qui lui transperçait le bassin comme un coup de poignard. Il ramena la télécommande contre lui et tourna son attention vers le combat. Trunks se battait. Ou essayait de se battre. Lui comme Krilin savait très bien que sa force était inférieure à celle de Cell depuis l'absorbation de C-17. Krilin regarda derrière Trunks. C-18 était allongée parmis les gravats et essayait de se relever. Trunks hurla avant de retourner à l'attaque mais fut accueillit par un coup de queue qui l'envoya à dix mètres plus loin. Cell rigola d'un rire démoniaque. Cet éclat de rire résonna dans le cœur et la tête de Krilin. Il avait l'impression que des millions de bouts de verres affilés le transperçaient. Cell s'approcha de C-18 à pas lents, contemplant sa victoire, si simple et si vite réussie. Krilin s'appuya sur son bras droit et se leva mais ce ne fut que peine perdue. Il tomba vite sur le sol en tenant sa jambe de douleur. L'os s'était surement brisé. Il allait devoir être témoin de l'absorption de C-18, le cyborg tueur. Mais aussi la femme qu'il aimait. Il la regardait et sentit les larmes perlées au coin de ses yeux quand il remarqua que C-18 détaillait la télécommande qu'il gardait, serré contre son torse. Elle lui sourit et l'encouragea du regard. Krilin comprit immédiatement ce qu'elle voulait. Cell écrasa son pied contre le dos de C-18 qui cracha un filet de sang et insistât Krilin de se presser en le fusillant de ses yeux bleus. Les larmes roulaient le long de joues de Krilin. Lentement, il ramena ses doigts vers le bouton central et fermant les yeux, appuya sur la touche mortelle. Il regarda une dernière fois C-18.
- Merci lui murmura-t-elle du bout des lèvres, des larmes perlant au fond de ses yeux.
Krilin se retourna et se mit à hurler au moment où la jeune femme s'évapora dans une grande explosion. Krilin regarda la lune et ferma les yeux, gémissant de douleur, le cœur à jamais anéantit...

Krilin se leva. Le parquet craqua sous ses pieds. En bas des voix résonnaient. Il souleva son matelas et sortit un coffret. Lentement il l'ouvrit. Il prit son contenu et s'assit au bord du lit. Quelqu'un gravit les marches des escaliers et appuya sur la poignée de la porte donnant sur sa chambre. Bulma entra, Trunks dans les bras. Alors qu'elle allait lancer ce sourire habituel qui reflétait sa bonne humeur, son visage pâlit et l'angoisse se lut dans ses yeux bleus. Krilin devant elle, tenait une arme à hauteur de sa tempe. Les larmes scintillaient sur ses joues. Bulma porta les mains à sa bouche et les larmes roulèrent le long de son visage. Trunks, sentant le malaise de sa mère se mit à gémir.
- Krilin... murmura Bulma, au bord de la crise de hurlement, s'il te plaît...
- Tu sais Bulma, je m'étais dit durant un an que j'allais oublier. Que tout allait s'envoler comme s'était venu. Je me suis gavé de mensonge pendant tout ce temps seulement car j'avais peur de la mort... Maintenant je l'avoue moi même, sans elle, plus rien à de sens... Que ferait tu sans Vegeta, toi ?
Il posa son doigt sur la gâchette.
- KRILIN ! NON ! hurla Bulma
Krilin lui sourit, une dernière fois. L'amour et le manque se lisait sur son visage, dans les traces de larmes qu'il avait tant pleuré. Alors, il regarda Bulma une dernière fois, puis ferma les yeux.
- J'arrive C-18. J'arrive...
Bulma se remit à hurler suivit de Trunks. Des personnes se mirent à courir dans l'escalier, montant pour savoir le problème. Une dernière larme coula des yeux fermés de Krilin.
- Adieu Bulma...
Et il appuya sur la détente...
Revenir en haut Aller en bas
http://hatsuxbejita.skyrock.com
vegetabulmalovelove
Admin
Admin


Féminin
Messages : 3778
Date d'inscription : 14/04/2009
Localisation : Sur les nuages, avec Veggie ... :D

MessageSujet: Re: One Shot =)   Mer 15 Avr - 14:26

Pouah, pauvre Krilin et surtout pauvre Bulma, qui a assité a la scène !!!!
cest trop magnifiquement dit
Jadore tes histoires, chapeau Hatsu
Continue ^^
Revenir en haut Aller en bas
Hatsuharu
Friend's Chi-Chi


Féminin
Messages : 443
Date d'inscription : 14/04/2009
Localisation : Avec Hemy

MessageSujet: Re: One Shot =)   Mer 15 Avr - 15:23

Et, oublie pas Trunks =)

Bulma buvait son café, couchée sur le canapé. Elle lisait un magasine de mode comme à son habitude. Elle essayait d'oublier son ennui et ce manque qui la torturait. Ce manque d'amour. Cet amour qui s'était enfui. Elle posa ses mains sur son ventre gonflé de vie et essaya de sentir le bébé bouger. Elle savait déjà quel nom il aurait. A son huitième mois de grossesse, elle n'avait qu'une envie, c'était d'accoucher pour pouvoir enfin serrer son enfant dans ses bras. Elle comblerait le manque d'un père avec son amour maternel. Même si l'envie était énorme, la crainte la faisait trembler. Elle cauchemardait toutes les nuits où elle voyait le bébé s'enfuir à son tour de son ventre dans d'immense giclée de sang. Mais sa plus grande angoisse n'était pas ses mauvais rêves. Elle avait peur le bébé ressemble à son père. S'il était la copie conforme de cet homme qui l'avait lâchement abandonné. Qui avait fuit quand il avait appris qu'elle était enceinte de lui. C'est sûr, c'était un accident. Tout cela n'était pas prévu mais l'amour non plus n'est jamais programmé. Bulma était amoureuse d'un homme sans cœur et au pire caractère connu mais elle l'aimait. Tout le reste n'avait pas d'importance. Elle cala sa tête contre un coussin et ferma les yeux. Vegeta lui manquait. Pourquoi était-il partit si vite ? Bulma se remémora le souvenir si chaleureux de ses lèvres collés contre le sienne. De ses mains glissées dans son dos. De sa voix si cassante mais si tendre... Bulma, tellement prise dans ses petits bonheurs, n'entendit même pas la porte d'entrée s'ouvrir...
***


Bulma avait mit une robe noire. Sa peau contrastait avec la couleur du tissu. Elle était pâle. Surement le fait d'avoir pleurer toute la nuit. Elle prit son pendentif et se l'accrocha au cou en le mettant bien en évidence. Une chaine d'or surmontée par une émeraude verte. Bulma brossa ses cheveux bleus avant d'enfiler ses talons aiguilles. Elle repensa à la veille. Elle se promenait main dans la main avec Yamcha à la fête foraine jusqu'au moment où cette fille était venue le chercher en jetant des regards remplis de haine à Bulma. Elle avait décider de rentrer chez elle, après avoir eu le cœur éclaté en morceaux quand Yamcha lui avait dit qu'il avait quelque chose de prévu et qu'il serait en retard le soir. Elle avait été accueillie par Vegeta à qui elle avait retourné deux claques. Elle détestait qu'il l’appelle Femme. Bulma s'assit sur son lit et posa sa main sur ses genoux. Des bandages cachaient ses poignets. Des coups de cutter... Pourquoi elle avait-elle fait ça ? Elle ne le savait pas elle même mais le fait de soigner le mal par le mal lui avait fait oublier son chagrin. Elle prit les grands gants assortis à sa robe et les enfila pour cacher ses blessures. Elle se remit du mascara et quitta sa chambre le cœur lourd. En bas, Bunny l'attendait, toujours le même sourire aux lèvres. Sa mère avait el dont de pouvoir toujours sourire même dans les moments les plus durs. Elle était habillée de la robe blanche. Elle était magnifique. Bulma descendit les escaliers. Satan City avait eut l'idée de faire une soirée où tous les habitants étaient conviés. La famille Brief devait y aller mais Vegeta aussi. Bulma sourit en l'apercevant, les sourcils froncés, accoudé à la porte d'entré, en costard. C'était un costume noir du Mr. Brief. Bunny s'approcha de lui et serra sa cravate. Il grogna mais se retint de l'envoyer au tapis. Il n'avait aucune envie d'aller à cette soirée. Bunny se mit à hurler quand elle aperçut sa fille.
- Bulma ! Tu es magnifique !
Vegeta avait levé les yeux vers elle. Bulma n'avait pas compris le sens de ce regard mais dans tous les cas, il n'avait pas fait une des ses "chaleureuses" remarques habituelles. Mr Brief les appela du jardin et ils montèrent dans la voiture. Au malheur de Bulma, Yamcha s'y trouvait et lui tendait la main, le regard amical. Bulma le nia et s'assit à son opposé, entre Vegeta et Plume. La voiture démarra et ils partirent à la salle des fêtes. Arrivé la bas, Bulma s'exila dans un coin, ignorant les bonjours que tout le monde lui adressait. Elle s'était servie à boire plus de sept fois et déjà elle commençait à voir trouble. Yamcha s'approcha d'elle et la prit par la taille.
- Tu sais, au sujet d'hier... C'était rien... Une fille que je connaissais de vue, c'est tout...
- J'en ai rien à faire de tes excuses minables ! T'es qu'un pauvre con ! J'te déteste !
Elle se dégagea de son étreinte, le gifla et sortit prendre l'air, laissant Yamcha seul. La lune brillait sous le ciel étoilé. Bulma s'assit par terre et enfouit son visage entre ses genoux. Ses larmes roulèrent les uns après les autres pour s'écraser sur sa robe. Elle avait mal, tellement mal. Elle enleva ses gants et les jeta au loin puis elle arracha les pansements. A quoi bon cacher ses plaies puisque de toute façon, elles ne cicatriseront jamais. Comme son cœur. Elle ne même sentit pas une main se poser sur son épaule. Quelqu'un s'assit auprès d'elle. Vegeta. Il la regardait. Il regardait sa souffrance. Il prit le poignet de Bulma et les regarda.
- Pourquoi tu t'es fait ça ?
- Rien ne te regarde...
Vegeta ne répondit pas. Il posa sa veste sur les épaules de Bulma quand il se rendit compte qu'elle tremblait. Bulma fut prit d'un élan de sympathie pour Vegeta et le laissa la prendre dans ses bras... Il sentait l'alcool, tout comme elle. Il emmêla ses doigts dans ses cheveux puis finit par prendre son visage entre ses mains. L'ivresse se lisait dans ses yeux. Bulma approcha son visage du sien et ses lèvres heurtèrent les siennes. La nuit s'écoula dans leurs caresses échangées et cet amour naissant réciproque.
***


Bulma rouvrit les yeux forcée par la douleur. Le bébé venait de lui donner un coup. La nausée était montée dans sa gorge et l'envie de vomir l faisait tressaillir. Elle essaya de se lever mais sa force s'enfuit et elle dut rester couchée, clouée au canapé. Les larmes coulaient de ses yeux. Elle se tenait le ventre. Alors qu'elle s'apprêtait à hurler, quelqu'un la prit dans ses bras. Elle le reconnut malgré ses paupières à demie-close par la fatigue.
- Tu es revenue, dit-elle dans un sourire avant de perdre connaissance contre le torse de l'homme qu'elle aimait


Alors ^^ ?
Revenir en haut Aller en bas
http://hatsuxbejita.skyrock.com
vegetabulmalovelove
Admin
Admin


Féminin
Messages : 3778
Date d'inscription : 14/04/2009
Localisation : Sur les nuages, avec Veggie ... :D

MessageSujet: Re: One Shot =)   Mer 15 Avr - 16:10

Alors, cest troooop beau, surtout la fin
ma Hatsu, tes genial, chapeau lartiste !!!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Bulma-du13
Modératrice
Modératrice


Féminin
Messages : 913
Date d'inscription : 10/04/2009
Localisation : Marseille 13

MessageSujet: Re: One Shot =)   Lun 20 Avr - 10:16

Hé vraiment belle c'est One-shot j'ai beaucoup aimer les deux de Bra et la dernière avec Bulma c'est tellement beau.
J'espère que t'en mettra d'autre.
Revenir en haut Aller en bas
http://dbz-13.skyrock.com
Hatsuharu
Friend's Chi-Chi


Féminin
Messages : 443
Date d'inscription : 14/04/2009
Localisation : Avec Hemy

MessageSujet: Re: One Shot =)   Ven 5 Juin - 9:23

Alors voilà les Muffins, j'vous en met une autre =)

Mon amour…



Je retire mon masque. J’inspire profondément. Je la vois, elle m’attend.

L’encre glisse au bout de ma plume tremblante. J’ai peur, j’ai mal. Je la sens caresser mes os, à travers ma peau tendue, du bout de ses doigts froids. Je sais que jamais, tu n’accepteras mais je vais te le demander, une nouvelle fois. Et qu’importe ton avis. Fais le pour moi. Pour notre amour. Pour nous deux…

Je me souviens de ton courage. De notre passion. De ton amour. Tu ne m’as jamais dit « Je t’aime ». Tu n’es jamais venu vers moi. Tu ne m’as jamais enlacé dans mon dos. Jamais un seul geste d’affection. Ni de murmures amoureux.

Mais je le lisais dans ton regard. Je le voyais sur ton visage, dans ta manière d’être, de me parler. Alors je vais te l’expliquer mon amour. Je vais te dire pourquoi j’ai fais ce choix, aussi maudit soit-il. Je vais t’avouer mes erreurs et tu comprendras. Tu sauras alors pourquoi j’ai décidé ça… Je souffre.

Je sais que tu va être surpris. Que tu va m’en vouloir. Mais je l’ignorais. Maintenant c’est trop tard pour hurler. Pour pleurer…

C’était un vendredi gris, humide. Les nuages pointaient et masquaient le ciel d’une couleur sombre et inquiétante. Je marchais, sac à la main, parapluie sur l’épaule et sourire bienheureux sur le visage. Je vivais. Malgré moi, malgré tout. Au moment où j’ai entendu des hurlements, je baignais encore dans l’ignorance. Un coup monté pour me meurtrir, me blesser, me tuer. Le trottoir ou je marchais s’était soudainement vidé à l’appel du premier coup de feu qui a résonné en moi comme dans une pièce démeublée. J’ai moi-même essayé de fuir, de partir, de m’éloigner du danger. Deuxième coup de feu. Je me suis écroulée au moment où la pluie s’est mise tomber en verse. J’avais mal. Je hurlais de douleur, de souffrance. Mes vêtements me collaient à la peau. Je pleurais en sentant mon corps se vider, s’anéantir. La balle avait traversée ma poitrine dans l’orage. Du sang coulait d’entre mes lèvres. La vie roulait de ma blessure dans mon inconscience. J’avalais sans relâche le sang qui inondait ma gorge jusqu’à en vomir. Mes paupières se fermaient, se rouvraient dans ce cauchemar.

J’allais mourir.

Et puis je me suis réveillée ici. Bandage, masque à oxygène… Mourante et encore vivante. Maintenant mon amour je n’en peux plus…Même la morphine n’atténue plus ma douleur. Alors je t’en supplie ne pleure pas. Ne souffre pas. Ne te tue pas…

Je sens que mon cœur s’arrête. Je suis seule. Il fait noir. J’ai peur. La mort est là. A mes côtés. J’écris ton nom sur la lettre. Trois consonnes. Trois voyelles. Ma calligraphie est maladroite. Je respire difficilement. Ma poitrine se lève une dernière fois... Je me laisse aller dans ce tunnel sombre. J’aperçois de la lumière. Ton sourire. Ton visage. Toi. Tu m’accompagnes à travers ce champ noueux et dévasté qu’est ma vie.

On se retrouvera. On marchera main dans la main, les doigts liés par notre amour…

Ce n’est pas un adieu. C’est bien plus…

Je t’aime
Bulma…
Alors :D .
J'espère qu'elle vous a plu =) !
Revenir en haut Aller en bas
http://hatsuxbejita.skyrock.com
vegetabulmalovelove
Admin
Admin


Féminin
Messages : 3778
Date d'inscription : 14/04/2009
Localisation : Sur les nuages, avec Veggie ... :D

MessageSujet: Re: One Shot =)   Ven 5 Juin - 12:20

Beeeuh, trop déprimante !!!
Trop trop tristounet !

Continue, tu ecris super bien !! <3

_________________
Parce que chaque vie est un film différent
Parce que la vie de Végéta et Bulma est un film très différent
Parce que vive l'imagination, pour avoir de nouveaux films...

Revenir en haut Aller en bas
Maëllyss
Admin
Admin


Féminin
Messages : 2569
Date d'inscription : 10/04/2009
Localisation : Sur la Lune ou la Terre !

MessageSujet: Re: One Shot =)   Ven 5 Juin - 12:51

t_t snif! c'est très beau. Mais.. Trisoutet! j'adore !!!! tu écris toujours aussi bien ma biquette^^

_________________



"J'ai trouvé ma perle rare ! je l'ai et je la garde ! Ma petite sauterelle je t'adore ! ^^ "


*Je suis une petite Louve qui gambade à travers l'univers à la recherche d'un monde meilleur...*
Revenir en haut Aller en bas
http://dragonballanewworld.forumactif.com
Hatsuharu
Friend's Chi-Chi


Féminin
Messages : 443
Date d'inscription : 14/04/2009
Localisation : Avec Hemy

MessageSujet: Re: One Shot =)   Ven 5 Juin - 13:19

Merci pour votre avis, je vous en poste une niaise =P !


Pan bondit sur place et renversa la table, un immense sourire aux lèvres :

- C'est vrai on part en vacances avec la famille de Bulma, de Krilin.

Videl rougit par la colère, essayait de garder son calme :

- Oui Pan, on part en vacances avec eux mais la prochaine fois que je t'annonce une bonne nouvelle pourrais-tu éviter de renverses la table !

Sangohan éclata de rire et prit Videl dans ses bras :

- Allez, ce n’est pas grave, elle a le droit d'être heureuse après tout, de superbes vacances s'annoncent ! Va faire ta valise Pan. On part ce soir !

Pan sauta une nouvelle fois sur place et s'envola jusqu'à sa chambre en riant de joie. Videl s'assit sur sa chaise et soupira :

- Au moins, elle sera avec Marron et Bra, ça fera déjà moins de travail pour la supporter.

Sangohan sourit et l'embrassa puis à son tour monta dans sa chambre préparé les bagages.

Dans sa chambre Pan volait comme une folle et finit par se laisser tomber sur son lit. Des vacances avec la famille de Bulma et Krilin. Ca veut Bra, Marron... mais aussi Trunks. Elle souleva son oreiller et dévoila une photo. Trunks se battant avec son épée. Elle l'avait photographié sans qu'il s'en aperçoive, pendant son entrainement. Elle serra la photo contre son cœur puis posa un baiser sur son doigt et le porta sur l'image de son visage. Elle l'aimait tant... Pan laissa la photo sur son oreiller et remplit un sac de vêtements, le cœur battant à tout rompre. Elle refit sa valise quatre fois pour que le temps passe plus vite. Deux heures plus tard, Sangohan l'appela. Elle glissa la photo dans la poche du sac et descendit l'escalier sur la rampe de bois pour faire enrager sa mère. Elle adorait la voir en colère. Elle sauta dans capsule-hélicoptère et s'assit le fauteuil arrière. Jamais elle n'avait été aussi heureuse. Sangohan tourna la clé dans le contacte et ils s'envolèrent. Pan s'accouda à la fenêtre, l'image de Trunks collé dans son esprit puis peu à peu, elle finit par s'endormir...



Le moteur se coupa. Pan se réveilla en sursaut secouée par Sangohan.

- On est arrivée ma chérie.

- M'appeles pas comme ça, Papa.

- A peine, elle est réveillé, elle déjà de mauvaise humeur, grogna Videl.

- Pourtant tu va devoir le supporter longtemps ce surnom ma petit chérie.

- Arrêtes ! cria Pan.

- Ne parles pas comme ça à ton père ou sinon, dit Videl

- Sinon ?

- Sinon je...

Videl fut coupé dans sa phrase. Bra arriva en courant.

- PAAAAAAAAAAAAAAAN !!!!!!!! hurlait-elle.

Elle lui sauta au cou. Pan éclata de joie et toutes les deux se mirent à rire. Vegeta, Bulma et Trunks suivirent derrière elle. Pan sauta au cou de Bulma en la remerciant mille et une fois. Elle aurait voulut faire la même chose à Vegeta, mais elle se retint. Elle ne savait pas comment il réagirait. Au moment de dire bonjour à Trunks, elle rougit malheureusement. Voyant son embarras, il se contenta de lui sourire et Pan sentit son cœur s'émietter. Bra l'entraina dans la maison de vacances et la monta dans sa chambre. De la fenêtre, il y avait une vue magnifique sur la plage. Pan s'attarda à regarder l'horizon sans faire attention à Bra qui vidait son sac par terre. La photo de Trunks voleta et tomba sur la pile de vêtements. Bra prit la photo et éclata de rire.

- La tronche qu'il à sur cette photo !

Pan, ne savant pas de quoi elle parlait, se retourna et devint toute rouge quand elle vit la photo dans les mains de Bra. Elle essaya de lui arracher mais Bra l'en empêcha.

- Tu aimes mon frère Pan ? demanda Bra, l'air grave.

Pan baissa la tête.

- J'en étais sur, s'exclama-t-elle. Mais il plus vieux que toi !

- Tu veux que je te reparle de Sangoten toi !

Bra sourit.

- D'accord, d'accord, la différence d’âge ne compte pas. Bon je te laisse. Mais juste un truc. Fais gaffe à Marron. Elle aussi elle a des vues dessus. Mon frère est tellement célèbre.

Pan lui jeta un coussin dessus et Bra s'enfuit en rigolant.

- Je suis entrain de me baigner si tu me cherche Pan, ajouta-t-elle.

Pan ramassa l'oreiller et le posa par dessus la photo. Il ne fallait que personne la trouve. Elle rangea au plus vite ses vêtements de l'étagère et enfila un maillot de bain. Elle sauta par le balcon et vola jusqu'à la plage où l'attendait Bra. Elle fut surprise de voir que tout le monde était là, à se baigner ou à bronzer. Pan serra les dents quand elle vit Marron. Elle s'allongea sur sa serviette, au côté de Bra.

- Regarde, j'ai réservé la meilleure place, dit-elle en désignant Sangoten et Trunks se baigné.

- Pour toi ou pour moi, remarqua Pan en un sourire.

Bra éclata de rire.

- Viens, on va les voir. dit-elle en se levant.

- T'es folle !

- Nan viens !

Bra la tira par le bras et l'entraina dans l'eau.

- Trunks ! Sangoten ! On fait des combats ! Vous nous prenez sur vos épaules !

- T'es complètement folle, chuchota Pan.

- J'fais équipe avec Sangoten, s'écria Bra en sautant sur son coéquipier.

- Viens Pan, dit Trunks.

Elle monta sur ses épaules sans difficulté au contraire de Bra qui faisait exprès de tomber pour que Sangoten la prenne dans ses bras. Les combats débutèrent et Trunks et Pan gagnèrent tout le temps. Ils s'amusèrent comme ça tout l'après-midi et quand Sangoten et Bra déclarèrent forfait. Trunks fit descendre et Pan de sur son dos et l'attrapa par la taille pour la faire tourner. Il l'approcha d'elle et lui déposa un baiser sur la joue.

- T'es une championne. lui dit-il.

Pan sentit son cœur battre. Elle voulait lui dire maintenant. Elle voulait lui crier " Trunks, je t'aime !" mais quelqu'un bousilla ses rêves.

- Trunks, hurla Marron, tu viens manger.

- J'arrive, cria-t-il en s'envolant vers elle. Pan s'envola à son tour en se retenant d'insulter Marron de toutes les pires insultes. Derrière eux, Bra se mit à hurler car Sangoten volait et qu'elle ne savait pas voler elle. Il la prit dans ses bras et la ramena sur la plage. Quand les pieds de Trunks effleurèrent le sable de la plage, Marron lui sauta au cou et l'embrassa sur la joue. Trunks bafouilla quelque chose, complètement déboussolé. Pan vit rouge et serra les poings jusqu'à ce qu'elle ait mal pour s'empêcher de hurler.

- Trunks Bra, Sangoten, Pan ! J’ai une bonne nouvelle ! Les parents vont en ville ce soir ! On est tout seul ! On ira voir la pluie d'étoile ce soir ?

Tous s'écrièrent de joie et filèrent dans la maison. Pan décida de prendre une douche et s'enferma dans la salle de bain. Elle se mit à pleurer, les genoux repliés contre sa poitrine, l'eau bouillante dégoulinant sur sa peau. Elle en voulait à Marron d'être, comme elle, amoureuse du même garçon. Elle en voulait même à Trunks d'être aussi aveugle devant tous les regards qu’elle lui lançait. En sortant de la douche, elle s'enroula une serviette autour du corps et retourna dans sa chambre. Le fait d'avoir pleuré l'avait allégé et son chagrin s'était en partie enlever de son cœur. Elle remit son jean et son débardeur et descendit attendre les autres. Bra la rejoignit, suivit des garçons et de Marron. La nuit était tombée et le ciel était dégagé. C'était la première fois que Pan allait voir une pluie d'étoile filante. Elle ferait un voeu sur chacune d'entre elle. Que Trunks répondent à ses sentiments, c'est tout ce qu'elle voulait. Le petit groupe marchait en direction de la plage. A peine eut elle mit le pied dehors que Bra se mit à hurler, à la suite du craquement d'une branche.

- J'ai peur ! cria-t-elle en se cachant dans les bras de Sangoten. Pan regarda son oncle sourie bêtement à Trunks et leva les yeux au ciel quand il prit Bra par la main. Dans tous les cas, son amie rayonnait. Marron s'était légèrement approché de Trunks et avait passé ses bras autour du sien. Pan grogna mais resta en arrière. Quand ils arrivèrent à la plage, Pan ôté ses baskets et se mit à courir vers l'eau. Bra la suivit en tirant Sangoten. Trunks fit de même et Marron resta sur la plage. Elle se mut à crier quand la première étoile tomba et tous revirent s'assoir sur le sable. Trunks se mit entre Marron et Pan tandis que Sangoten dut s'assoie à côté de Bra. Les étoiles tombaient par millier. Le visage de Pan rayonnait de joie. C'était tout simplement magnifique. Elle se coucha sur le sable pour plus de confort. Les autres l'imitèrent. Une heure après la pluie cessa pour laisser le ciel nocturne inanimé. Pan éternua et sentit qu'on lui mettait quelque chose sur le dos. Trunks venait de lui prêter sa veste. Elle lui sourit en remerciement. Elle remit ses baskets et se leva quand elle éclata de rire. Sangoten ne pouvait plus se lever. Bra s'était endormi contre lui et il ne voulait pas la réveiller. Trunks prit sa sœur dans ses bras et la donna à Sangoten quand il se mit debout. Tous rentrèrent à la maison, complètement émerveillé. Marron avait prit la main de Trunks mais Pan se moquait bien de ce geste. Elle avait sa veste sur les épaules et cela la comblait. Rentré à la maison, Sangoten posa Bra sur son lit et fila dans sa chambre. Marron embrassa une nouvelle fois Trunks sur les deux joues. Alors qu'il commençait à rentrer dans sa chambre, Pan l'appela. Il s'approcha d'elle et elle lui tendit sa veste.

- Merci beaucoup...

- De rien, ne faut pas être malade pendant les vacances...

- Sa ne te gène pas ce que fait Bra ?

- Nan, c'est son choix.

- Même l'âge ne te gène pas ?

- Non. Pourquoi ?

Intérieurement, Pan hurlait de joie au fond de son cœur.

- Pour rien.

- Alors bonne nuit Pan.

Elle ne répondit pas. Il posa sa main sur la poignée.

- Trunks, dit Pan.

- Oui ?

- Je t'aime...

Des larmes roulaient le long de ses joues. Depuis le temps qu'elle voulait lui dire. Ce moment était arrivé.

- Pan, tu sais je...

- Je sais, tu as déjà Marron, excuse moi de t'avoir dérangé.

Elle se retourna et se dirigea vers sa chambre. Trunks la rattrapa et l'attrapa par le poignet. Il essuya ses larmes.

- Pan, depuis le temps que je croyais que tout était perdu. Je pensais n'avoir aucune chance...

Elle sourit et se serra contre lui.

- Je t'aime depuis toujours...

- Moi aussi...

Trunks embrassa Pan. Dehors, une dernière étoile tombait du ciel.





Alours mes Muffins d'amour =) ? Sa vous plait =D ?
Revenir en haut Aller en bas
http://hatsuxbejita.skyrock.com
vegetabulmalovelove
Admin
Admin


Féminin
Messages : 3778
Date d'inscription : 14/04/2009
Localisation : Sur les nuages, avec Veggie ... :D

MessageSujet: Re: One Shot =)   Ven 5 Juin - 13:26

Youhou, cest trop chouuuu !!! <3

Encore encore !!!

_________________
Parce que chaque vie est un film différent
Parce que la vie de Végéta et Bulma est un film très différent
Parce que vive l'imagination, pour avoir de nouveaux films...

Revenir en haut Aller en bas
Hatsuharu
Friend's Chi-Chi


Féminin
Messages : 443
Date d'inscription : 14/04/2009
Localisation : Avec Hemy

MessageSujet: Re: One Shot =)   Ven 5 Juin - 13:35

Mais c'est niais xD J'écrivais trop mal en plus ^^"
Mais bon,


Sangoten sentit son cerveau bouillonner et rentrer en ébullition. Depuis deux heures il était devant sa copie de mathématique, stylo à la main. Il ne savait pas les réponses, il n'avait rien appris. Il s'était entrainé avec son père toute la soirée. Il regarda vers la droite. Trunks semblait happer par l'interrogation et son crayon descendait de plus en plus bas sur la copie, signe qu'il avait bientôt fini le contrôle. Sangoten jeta son regard sur la feuille de son voisin. Alors qu'il commençait à recopier les réponses, il se prit un bout de craie sur la tête. Le professeur l'avait vu tricher.

- Sangoten ! Dehors ! Railla-t-il.

Le Sayen ne dit rien, prit son sac et sortit après avoir adressé un signe de main à Trunks, toujours plongé dans l'interrogation. Il quitta le bâtiment et s'assit sur un muret dans la cour. Il sortit son téléphone et envoya un message à Sangohan comme quoi il avait tout raté. La réponse ne fut pas très chaleureuse. Son frère lui disait que c'était bien fait, qu'au lieu de combattre San Goku toute la soirée il aurait dut réviser ses maths. Sangoten lut et relut le message, l'air perplexe. Depuis un an, l'atmosphère était plutôt tendu entre Sangoten et lui. Pan en était la cause. Dans le même lycée que Sangoten, elle faisait courir des rumeurs : qu'il la frappait et utilisait sa force pour avoir certains trucs. Sangoten serra les poings. Heureusement que sa nièce n'était pas là, sinon !

Il se coucha sur le muret et ferma les yeux. La cloche sonna et il ne bougea qu'au moment où il sentit quelqu’un lui poussé les jambes. Il rouvrit les yeux pour voir Bra lui sourire. Il voulut la toucher mais l'image de sa petite amie se dissipa, comme toutes les fois. Sangoten sentit les larmes briller au fond de ses yeux. Bra lui manquait atrocement. Il porta ses mains à son visage et cacha son chagrin.

- Bra... articula-t-il dans ses sanglots en la revoyant lui sourire et lui tendre la main...



***



Sangoten s'impatientait. Il attendait depuis deux heures dans la salle d'attente. L'odeur des médicaments lui donnait mal au ventre. Vegeta était à sa droite et serrait Bulma, qui pleurait toutes les larmes de son corps, contre lui. Pan était aussi présente mais se réservait dans un coin. Trunks laissait rouler des pleurs le long de ses joues, un bras en écharpe. Ce blanc immaculé faisait cligner tous les regards. Pan se leva et se planta devant Sangoten. Des traces de larmes brillaient sur son visage. Sangoten la prit dans ses bras et se mit à pleurer encore plus. Sangoten sentait sa gorge se nouer. Sa vus s'embrouilla peu à peu puis lui aussi, à son tour, se mit à pleurer. Il y a cinq heures, Trunks et Bra se promenait en ville. Ils devaient les rejoindre, lui et Pan devant le cinéma de Satan City. Un camionneur avait foncé sur le trottoir où ils se trouvaient. Attentat ? Accident ? Trunks s'en était sortit avec une blessure légère au bras mais sa sœur, non. Elle avait glissé sous les roues du camion et se trouvait maintenant dans le bloc opératoire. Sangoten se rassit et prit Pan dans ses bras. Elle se recroquevilla contre son torse, espérant garder cette chaleur presque paternel pour toujours dans son cœur. Bulma se leva et s'approcha de Trunks pour lui passer ses bras autour du coup et le serrer contre elle. Vegeta ne disait rien, ne faisait rien. Il fixait d'un regard sans espoir le mur d'en face avec son visage impassible quotidien mais aujourd'hui, l'angoisse se lisait dans ses yeux noirs. Une porte claqua. Bulma sauta sur ses jambes. Le chirurgien s'approcha d'elle et la prit par l'épaule pour l'éloigner. Vegeta à son tour s'était lever et avait fusillé du regard l'homme qui avait osé toucher sa femme. Bulma pâlît de plus en plus au fil de la discussion et le flot de larmes sur son visage ne voulait rien dire de bon. Sangoten sentait l'amour battre en lui. Il avait mal comme si son cœur saignait à l'intérieur de sa poitrine. Bulma s'approcha de nous. Il lui était inutile de parler. Tout le monde savait déjà. Elle essuya ses yeux d'un revers de manche et prononça maladroitement :

- Ils vont la débrancher...

Pan tomba à genoux et se mit à hurler. Vegeta la prit par le poignet l'emmena sur un des balcons pour qu'elle puisse respirer un peu d'air. Bulma baissa la tête et se dirigea vers le bloc opératoire. Trunks et Sangoten lui emboitèrent le pas. Bulma s'approcha de la table blanche. Elle prit la main de sa fille.

Bra dormait d'un sommeil profond. Elle pourrait enfin rêver toute sa vie, comme elle l'avait de nombreuses fois souhaité.



***



Sangoten plongeait peu à peu dans cette torpeur qui l'avait à chaque fois qu'il revoyait Bra. Elle lui tendait la main. Elle gardait gravé sur ses lèvres ce sourire qui avait tellement plu à Sangoten. Ses cheveux bleus volaient dans le vent. Son médaillon porte bonheur au cou. Le chagrin noyait Sangoten. Il le brulait de l'intérieur comme une mort lente. Les larmes tombaient sur le goudron. Un an déjà que l'ange qu'il aimait s'était envolé. Elle avait battu des ailes depuis la salle opératoire et les avait quittés. Quelqu'un posa sa main sur les genoux de Sangoten. Il leva la tête. Pan se trouvait en face de lui. Elle s'assit à es côtés et l'enlaça de ses bras. Elle comprenait son chagrin, sa douleur. Depuis la mort de sa meilleure amie, elle s'était mis à détester son oncle. Pour elle, tout était de sa faute. Elle avait même réussis à faire en sorte que son père en veuille à son frère. Elle le regrettait. Elle embrassa son oncle sur la joue et le laissa seul. Sangoten n'avait pas vu sa nièce partir. Il était fasciné. Devant lui, Bra s'approchait en sautillant d'un pied sur l'autre. Elle posa ses mains sur ses jambes.

- Tu sais Sangoten, je t'aime... dit-elle en souriant.

- Je sais Bra... Moi aussi je t'aime...

Bra lui toucha son visage de sa main sans contour et posa ses lèvres contre les siennes.

- Adieu... murmura-t-elle dans un sourire.

Sangoten sourit à son tour. La première fois depuis un an.

- Adieu Bra... dit-il en la sentant disparaître, une nouvelle fois.

Sangoten desserra les poings et rouvrit les yeux.

Un médaillon se tenait dans sa main...





J'espère que je ne l'ai pas déjà mis ^^"

Bisous <3
Revenir en haut Aller en bas
http://hatsuxbejita.skyrock.com
vegetabulmalovelove
Admin
Admin


Féminin
Messages : 3778
Date d'inscription : 14/04/2009
Localisation : Sur les nuages, avec Veggie ... :D

MessageSujet: Re: One Shot =)   Ven 5 Juin - 14:00

Ouah, mais cest super triste !!!
Encore dautres chouquette !!! Jadore, meme si cest tristounet !

_________________
Parce que chaque vie est un film différent
Parce que la vie de Végéta et Bulma est un film très différent
Parce que vive l'imagination, pour avoir de nouveaux films...

Revenir en haut Aller en bas
Hatsuharu
Friend's Chi-Chi


Féminin
Messages : 443
Date d'inscription : 14/04/2009
Localisation : Avec Hemy

MessageSujet: Re: One Shot =)   Ven 5 Juin - 19:36

Encore Oo xD
Mais je sais plus lesquels j'ai mise moi ^^"
Monsieur le juge..


Je sais, ma parole d'adolescent n'est rien pas à rapport à votre choix. Je sais aussi que le verdicte que vous avez donné reste et restera le seul et l'unique. Je sais que c'est votre métier et que vous ne faite pas ça par méchanceté mais pourriez vous m'accordez une pointe de votre temps en lisant ces mots qui j'espère vous fera changer d'avis.
Voyez-vous ce n'était qu'un jour comme les autres. Un jour il y a six mois. Bulma ma mère avait préparer une sortie en famille dans la journée. On est allé au restaurent puis à la fête forraine où c'est passé ce drame. Mon père avait ma petite soeur sur les épaule et marchait à côter de nous. Mais que voulez vous y faire. Le mal est le mal. La célébrité en est une autre. Vous devez savoir que mon père à particper à plusieurs reprise au champinnat du monde d'art martiaux pour finir en final. Les rivaux jaloux avaient tout manigancés ce jour là. Tout manigancé pour détruire ma vie, notre vie, la sienne. Mon père avait accompagné Bra à la pêche à la ligne. Mais que pensez vous, une gamine de son âge ça court partout. Mon père la suivait encore et toujours jusqu'au moment où il l'a délibérrement perdu de vue. Vous saviez très bien la suite. Ma mère, mon père et moi avons passé le reste de la soirée à la chercher. Tout le monde était là, même la police. On cherchait une petite fille âgée de cinq ans aux cheveux bleus. Ma mère pleurait encore et encore. Et son coeur s'est arreter. Quand les policiers ont ramener son pauvre petit coeur sans vie le lendemain. Ils l'avaient retrouvé dans la canal qui longeait la plaine où se passait la fête. sans aucun doute elle avait été droguée et endormit puis jeter dans le lac. Une mort sans douleur. Moi aussi j'ai souffert et j'en souffre encore. Depuis ce jours, les marches de l'escalier de ma vie s'écroule les unes après les autres sous mes pas. Mon père lui cachait son chagrin. Je sais traduire ses émotions de son visage insensible. Il souffrait, souffrait. Nous étions tous aussi malheureux les uns que les autres. Nous n'étions jamais retomber dans ce chagrin comateux qu'était la tristesse depuis la mort de nos grands parents, deux mois plutôt. Ma mère, après la mort de sa fille s'est laissé succomber, engloutir peur à peu. Au début elle ne mangeait plus, ne buvait plus. Elle restait ses journées couchée dans son lit et puis finalement elle s'est éteinte. Comme on aurait souffler sur une bougie. C'est mon père qui la retrouvée. Elle était dans cette même et unique robe qu'elle portait le jour de la naissance de Bra, à la sortie de la clinique. Elle était pâle, fragile. On aurait dit une poupée de porcelaine. Le corps gelé, la respiration coupée nette. Je me laissais succomber moi aussi, peu à peu. Le chagrin était si grand. Je venais de perdre deux de mes raisons de vies. Mon père aussi. Vous ne pensez tout de même pas que mon père et moi allions reprendre le rythme de notre vie comme ça, sans embuche. La mort est une étape mais la solitude en est une autre. J'étais seul. Il était seul. Nous étions tous les deux seuls et dépréssifs. Jusqu'au jour ou un traitre c'est dénoncer. Vous savez bien, cette lettre. Une photo de Bra baillonnée et liguottée sur une chaise joint à la la lettre. Mon père est allé hez lui et voilà le point de cette histoire. Il l'a tué après l'avoir reconnu. C'étaitun homme qu'il avait battu aux championnats du monde. Bien sur, c'ets mon père qui à été puni. Aucune loi n'interdit de détruire la vie des gens mais d'en tuer si. Vous l'avez jugé coupable pour homicide volontaire. Il n'a pas dit non. Vous savez que maintenant, il à le coeur libéré mais le mien est de plus en plus enfoncé, cloué, torturé.
Je vous supplie une fois de plus mais cette fois à l'écrit. Je vous le demande en temps que garçons qui n'as plus personne : rendez moi mon père, je vous en supplie. Car n'oubliez pas que lui aussi, on l'a assassiner en lui enlevant deux pilliers de sa vie.
Car maintenant pour vous le jeu est fait mais pour moi, il est bruler.
J'attends votre réponse
Merci de me croire.


Trunks Brief.
Capsule Corp.





Alouuurs ^^ ?
Revenir en haut Aller en bas
http://hatsuxbejita.skyrock.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: One Shot =)   Aujourd'hui à 14:07

Revenir en haut Aller en bas
 
One Shot =)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» cuttlebug ou big shot sizzix ???
» Big shot
» Avis à celles qui veulent s'offrir la Big Shot
» Embossage big shot
» Question Big shot

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragon Ball A New World  :: Dragon Ball-Fiction :: Dragon Ball-Fictions-
Sauter vers: